jeudi 29 octobre 2020
Accueil / A la Une / Un homme écroué après l’incendie de deux antennes-relais dans le Jura
Une antenne-relais. Photo d'illustration. (Crédit: Richard Revel)
Une antenne-relais. Photo d'illustration. (Crédit: Richard Revel)

Un homme écroué après l’incendie de deux antennes-relais dans le Jura

Opposant déterminé à la 5G, il avait incendié deux antennes-relais dans le Jura il y a cinq mois. Les gendarmes l’ont arrêté mardi.

Le 10 avril, un incendie volontaire détruit deux relais téléphoniques au Mont Poupet sur la petite commune jurassienne de Saint-Thiébaud. Bilan: d’importants dommages matériels et des fortes perturbations pour les usagers pendant plusieurs jours.

Quinze jours plus tôt, une tentative de destruction, selon le même mode opératoire, visait un relais au Fort de Brégille à Besançon. Plus d’une trentaine d’antennes-relais ont fait l’objet de destructions volontaires depuis le début du mois de mars en France.

Lire aussi: Arrestation de deux hommes soupçonnés de l’incendie d’une antenne-relais dans le Jura

Le 9 juin, la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Nancy ouvre donc une information judiciaire sur ces deux faits.

Anarchiste et anticapitaliste

L’enquête de la section de recherches de Besançon, cosaisie avec la direction interrégionale de police judiciaire de Dijon, aboutit mardi à trois interpellations. Présenté au juge d’instruction, un homme a été mis en examen pour “destruction de biens par moyens dangereux”.

Agé de 31 ans, le mis en examen se dit “anarchiste et anticapitaliste“. Il reconnaît avoir participé à des rassemblements de Black Blocs. Plusieurs condamnations figurent à son casier pour des dégradations lors de manifestations. A son domicile, les gendarmes ont saisi livrets et tracts anarchistes incitant à la destruction des relais téléphoniques.

Cet opposant au développement de la technologie 5G, a reconnu l’incendie des deux relais du Mont Poupet. Il a aussi exprimé sa satisfaction d’avoir porté un coup au développement de cette technologie. A l’issue de sa garde à vue, il a rejoint la prison pour une détention provisoire.

PMG

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.