lundi 19 octobre 2020
Accueil / A la Une / Un gendarme, Sylvain Renier, à la direction des affaires stratégiques et internationales de l’IHEMI
Le colonel Sylvain Renier en 2015, alors en fonction dans le Tarn (Crédit photo: capture d'écran vidéo Thierry Tchukriel).

Un gendarme, Sylvain Renier, à la direction des affaires stratégiques et internationales de l’IHEMI

Créé officiellement le 3 septembre dernier, l’Institut des hautes études du ministère de l’Intérieur (IHEMI) compte dans ses cadres un gendarme, le colonel Sylvain Renier.

Les autorités ont nommé cet été ce dernier au poste de directeur des affaires stratégiques et internationales de l’IHEMI. L’officier était jusqu’ici conseiller du préfet de police des Bouches-du-Rhône, un poste qu’il avait rejoint en août 2017. Auparavant, il dirigeait le groupement de gendarmerie du Tarn. L’officier a également été le chef du bureau des études à la direction des opérations et de l’emploi. Son CV mentionne également son passage comme commandant de compagnie à Nevers et commandant d’escadron de gendarmerie mobile à Antibes. Sylvain Renier est diplômé de l’école spéciale militaire de Saint-Cyr (Guer). Il a également étudié à l’Ecole de guerre.

Lire aussi: L’institut des hautes études de sécurité et de justice (INHESJ) supprimé fin 2020

Les missions de l’IHEMI

L’IHEMI est rattaché au secrétariat général du ministère de l’Intérieur. Il succède à l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (Inhesj). Un organisme qui était lui interministériel. Le nouvel institut a pour mission “d’assurer une formation commune aux cadres dirigeants civils et militaires du ministère de l’Intérieur”. Il doit également “réaliser des programmes d’études et des produits de formation sur les questions d’administration territoriale, de sécurité intérieure, et de gestion des crises, au profit des cadres dirigeants des ministères, des services territoriaux de l’Etat et de leurs partenaires”.

Les autorités ont chargé l’IHEMI “de participer à la mise en œuvre de la stratégie européenne, internationale et de coopération du ministère de l’Intérieur”. A ce titre il est censé veiller à “une coordination étroite avec les organisations partenaires”. L’arrêté nomme précisément à ce sujet trois ministères. Il s’agit des Affaires étrangères, de la Justice et de la Défense.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.