vendredi 30 octobre 2020
Accueil / A la Une / Un gendarme primé pour son innovation au Prix de l’audace 2018 (Vidéo)

Un gendarme primé pour son innovation au Prix de l’audace 2018 (Vidéo)

C’est un bouton d’alerte et de secours qui demain pourra sauver des vies. Un gendarme, l’adjudant-chef Erwan, vient d’être récompensé pour son travail par le Prix de l’audace 2018, décerné par la mission pour le développement de l’innovation participative, ce lundi 28 mai. Il a imaginé un nouveau bouton d’alerte et de secours connecté à Neogend.

En tout, près de 39 projets innovants étaient présentés au jury, qui a retenu une innovation par corps (armée de terre, marine nationale, armée de l’air, état-major, direction générale de l’armement, secrétariat général pour l’administration et gendarmerie). Ce concours vise à récompenser les innovations venues du terrain.

Pour la Gendarmerie, c’est donc le boitier connecté d’alerte et de secours développé par l’adjudant-chef Erwan, affecté au bureau de la mobilité et de la proximité numérique au service des technologies et des systèmes d’information de la sécurité intérieure (STSI2). “Nous nous sommes rendus compte que l’utilisation des terminaux Neo allait faire baisser l’utilisation de la radio, explique-t-il à L’Essor. Il fallait donc remplacer le bouton rouge de Rubis par autre chose.”

Pour le moment, la solution développée par le STSI2 prend la forme d’un petit boîtier rectangulaire à fixer à la ceinture. En pressant deux faces, cet objet connecté va déclencher l’envoi d’un message d’alerte qui va transiter par les smartphones ou les tablettes Neo, pour par exemple signaler un besoin de renforts. Les gendarmes réfléchissent également à l’envoi d’un message en cas de fortes vibrations, qui pourraient par exemple correspondre à un accident de la route. Le bouton d’alerte est actuellement en cours de test avant une future expérimentation dans une compagnie ou dans un groupement.

Gabriel Thierry

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. Jerome

    Pourquoi ne pas installer également une application de type “Protection du Travailleur Isolé” sur les smartphones des Gendarmes, avec transmission d’une alerte en cas de perte de verticalité ou de position horizontale prolongée?
    Ce type de bouton d’alerte peut être couplé avec une telle appli.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.