vendredi 22 novembre 2019
Accueil / A la une / Un gendarme mobile se donne la mort à Sathonay-Camp
Photo d'illustration (Ph: M.GUYOT/ESSOR)
Photo d'illustration (Ph: M.GUYOT/ESSOR)

Un gendarme mobile se donne la mort à Sathonay-Camp

Un gendarme mobile s’est donné la mort dans l’enceinte du pôle régional de Sathonay-Camp, dans le Rhône, ce samedi 12 octobre.

L’information, dévoilée par Le Progrès, a été confirmée par la direction générale. Âgé de 38 ans, cet adjudant s’est suicidé avec son arme de dotation dans l’enceinte de la caserne.

Lire aussi sur L’Essor: Un gendarme de Maisons-Alfort se suicide

L’enquête sur ce drame a été confiée à la brigade de recherches de Lyon. Selon l’AFP, le militaire aurait laissé une lettre pour expliquer son geste. Le gendarme aurait mis en avant des raisons personnelles dans ce courrier. Selon notre décompte, il s’agit du 13e suicide d’un gendarme en 2019. En 2018, 33 militaires de la Gendarmerie avaient mis fin à leurs jours.

A voir également

Un prix pour la première bande dessinée sur le GIGN

La première bande dessinée sur le GIGN cartonne. Elle a reçu le prix de la BD du salon du livre de Rambouillet et dépasse les 10.000 exemplaires vendus.

2 Commentaires

  1. Encore un drame qui touche un personnel dont le métier était de protéger tous les citoyens !
    Sûrement trop de pression,d’événements qui détruisent petit à petit tous ceux qui, malgré leurs volontés ,finissent par craquer.
    Il est temps de mettre en place des mesures protectrices afin que cessent tous ces drames.
    Gendarme ,repose en paix !

  2. Condoléances pour votre collègue et certainement ami pour certains !!! Jean-Luc Darnis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *