mercredi 14 avril 2021
Accueil / A la Une / Un gendarme jaloux qui faisait espionner sa femme et un collègue condamnés
L'avocat demande le dépaysement de l'affaire à Grenoble (Illustration (AV/L'Essor).

Un gendarme jaloux qui faisait espionner sa femme et un collègue condamnés

Deux gendarmes ont été jugés ce lundi 17 septembre par le tribunal correctionnel de Nancy dans une affaire d’espionnage téléphonique de l’épouse de l’un sur fond de jalousie. L’un a été été condamné à quatre mois avec sursis et l’autre à trois mois avec sursis. Tous deux vont pouvoir poursuivre leur carrière car la peine ne sera pas inscrite au bulletin N° 2 du casier judiciaire précise l’Est Républicain  qui rend compte de l’audience.

Cité par le journal, le procureur François Pérain qui a qualifié les faits de “très graves” avait requis un an de prison avec sursis contre le gendarme jaloux.

Le prévenu principal, en poste à Nancy avait demandé à un camarade enquêteur dans une unité de recherches d’espionner son épouse qu’il soupçonnait d’infidélité. Ce dernier avait accepté et avait mis en place une surveillance des “fadettes” (relevé détaillé des appels entrants et sortants avec les numéros)  de sa femme  en utilisant une commission rogatoire d’un juge délivrée dans le cadre d’une autre affaire pour requérir l’opérateur.

Constatant que sa femme était bien en relation avec un autre homme, le gendarme jaloux lui avait fait une “scène” qui avait dégénéré en violente dispute et qui avait entraîné un dépôt de plainte de celle-ci.

Devant le tribunal, il a confessé une erreur “qu’il va regretter toute sa vie“. L”autre gendarme a expliqué au tribunal “qu’il avait eu la faiblesse de ne pas dire non à un ami qui était très mal à ce moment-là”.

Les deux gendarmes ont été sanctionnés en interne avec des jours d’arrêt et une suspension.

 

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.