vendredi 24 mai 2019
Accueil / A la une / Un gendarme du PSIG de la Valette-du-Var se suicide

Un gendarme du PSIG de la Valette-du-Var se suicide

Nouveau drame au sein de l’Arme, le 28 ème depuis le début de l’année selon nos informations,.

En effet, un gendarme du PSIG de la Valette-du-Var, Patrice H. a mis à ses jours ce dimanche après-midi à son domicile.

Il a utilisé son arme de service et ce sont des camarades de son unité qui l’ont découvert.

Le procureur de la République s’est rendu sur place est une enquête est bien entendue ouverte. A ce stade de nos informations, le militaire n’ a pas laissé de lettre.

Le PSIG Sabre de la Valette-du-Var est installé au nouveau siège du groupement du Var près de Toulon.

La section de recherches de Marseille et la brigade de recherches de Toulon sont saisies de l’enquête précise Var Matin.

L’Essor et l’UNPRG adressent leurs condoléances attristées à la famille du gendarme Patrice H. à ses proches et à ses camarades.

 

A voir également

Les secrets de la réussite d’Agorha solde, l’anti-Louvois

Les gendarmes sont payés depuis janvier avec un nouveau logiciel, Agorha solde. Le logiciel, contrairement au décrié Louvois, est un succès.

8 Commentaires

  1. Deconinck Jean Claude

    Encore une triste nouvelle ,un gendarme de plus se suicide condoléances à sa famille
    Bon courage à vous tous nous avons de soin de vous tous

  2. Haise

    C’est laisser un homme partir a l’abattage, de nos jours est-ce- bien réfléchi avec toutes les racailles , qui n’ont q’une idée se faire du ( FLIC – GENDARME).

  3. Gully Braud

    c est dramatique

  4. Tropdepubcachelinformationetilseraitbondelarreter,onnepeutpluslire

  5. KACZMAREK

    Votre test ne correspondant à rien oui ou non faut t’il un civil ou un militaire…………………………
    OUI
    NON
    NE SE PRONONCE PAS

    LE VRAI TEST AURAIT DU
    MILITAIRE
    CIVIL
    NE SE PRONONCE PAS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !