vendredi 13 décembre 2019
Accueil / A la une / Un gendarme de Saint-Astier se suicide

Un gendarme de Saint-Astier se suicide

Nouveau drame dans l’Arme, le 32 ème depuis le début de l’année.

Un gendarme de 23 ans affecté à la brigade locale de Saint-Astier en Dordogne – et non au centre national d’entraînement des forces de Gendarmerie- s’est en effet donné la mort, lundi, sur son lieu de travail, dans son logement de service a annoncé La Dordogne libre. La direction générale a confirmé l’information.

Ce jeune militaire sorti d’école il y a peu et dont la brigade de Saint-Astier était la première affectation a mis fin à ses jours avec son arme de service.

Les raisons de son geste restent à déterminer, et une enquête est en cours.

Rappelons qu’un séminaire consacré aux suicides s’est tenu en novembre dernier.

Pour la première fois, le nombre des suicides en Gendarmerie (32) dépasse cette année celui de la Police (30).

Lire aussi sur L’EssorLe général Lizurey ouvre le séminaire consacré aux suicides

 

A voir également

Photo d'illustration (PH : MG l'Essor de la Gendarmerie)

28 officiers de Gendarmerie diplômés de l’Ecole de guerre

28 officiers de gendarmes, dont six femmes, sont désormais diplômes de l'Ecole de guerre, passage obligé vers les hautes responsabilités.

Un commentaire

  1. niout

    Doit on toujours justifier par un acte ultime une juste fragilité psychologique non décelée. Grande tristesse face à la jeunesse de ce geste dramatique incompréhensible. Condoléances à sa famille et courage à ses camarades.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *