mardi 22 septembre 2020
Accueil / A la Une / Un gendarme de 36 ans se suicide en Isère
La gendarmerie de Meylan (Capture d'écran/Google Street View).

Un gendarme de 36 ans se suicide en Isère

Un gendarme de 36 ans est mort ce mercredi 15 juillet, la thèse du suicide est privilégiée. Ses camarades ont retrouvé son corps dans vie dans son logement de la caserne de Meylan, en Isère.

Le trentenaire travaillait dans ce département depuis 16 ans. Il y a six ans, l’Arme l’avait affecté à la brigade de recherches de la compagnie de Meylan. Selon les premiers éléments d’investigation dévoilés par le Dauphiné Libéré, l’enquêteur s’est donné la mort avec son arme de service.

Le quotidien régional précise que le militaire n’a laissé aucune lettre d’explication. Le gendarme était en cours de séparation, ajoute le Dauphiné Libéré. Il était, selon le patron des gendarmes de l’Isère, un collègue très apprécié à Meylan.

Lire aussi: Moins de suicides chez les gendarmes: “On manque de recul pour en tirer une conclusion”

Suicide: qui appeler à l’aide?

En cas de besoin, les gendarmes ont différent dispositifs à leur disposition. Tout d’abord, ils peuvent contacter le réseau d’accompagnement psychologique de l’Institution. Il est composé de 39 psychologues cliniciens implantés en métropole et, depuis 2016, en outre-mer. Les médecins du service de santé des armées peuvent également les assister dans ces moments difficiles.

Par ailleurs, ils peuvent se tourner vers les assistants sociaux des groupements ou les représentants de la concertation qui ont un rôle d’accompagnement et de lanceurs d’alerte. Enfin, le commandement, aux différents échelons hiérarchiques est également susceptibles de les aider.

Hors de l’Institution, différents dispositifs d’écoute existent en cas de crise suicidaire. Ils sont recensés par le ministère des Solidarités et de la Santé sur cette page. Des conseils et des contacts y sont également présents, à destination des familles ou des proches endeuillés par un suicide.

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. Leibe

    Triste nouvelle.. pensée pour la famille et aux camarades .. notez que dans le dispositif de soutien, la présence des aumôniers.. peu connu de l’Essor.. Pasteur Leibe ( Aum. Protestant Gendarmerie)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *