lundi 1 mars 2021
Accueil / A la Une / Un cluster de la Covid-19 à l’école de Gendarmerie de Chaumont
L'école de Gendarmerie de Chaumont n'est plus épargnée par la Covid-19 (Photo d'illustration: remise des galons de la 503e promotion. Crédit: Facebook: école de Gendarmerie de Chaumont).

Un cluster de la Covid-19 à l’école de Gendarmerie de Chaumont

L’école de Gendarmerie de Chaumont n’est pas épargnée par la pandémie de Covid-19. Malgré toutes les mesures sanitaires prises par la direction, un cluster a été découvert à la mi-janvier. Jusqu’à 65 élèves ont ainsi été contaminés en même temps.

En mars dernier, confinement strict oblige, l’ensemble des effectifs avaient été libéré. Seules quatre des sept compagnies avaient ensuite été autorisées à réintégrer les murs de l’école, en septembre. Soit 480 élèves, 60% des effectifs. Objectif : favoriser la distanciation physique et les gestes barrières pour éviter toute contamination. Les élèves ont été regroupés à trois par chambre, au lieu de cinq en temps normal. Les chambres vides étaient quant à elles aménagées pour pouvoir accueillir et isoler de potentiels malades. Des mesures qui ont d’abord porté leurs fruits. De septembre à décembre, aucun cas de Covid-19 n’a été recensé à l’école de Chaumont.

Un cluster se déclare au sein de la 7e compagnie de l’école de Chaumont

C’est au retour des fêtes de fin d’année, après la semaine de permission accordée aux élèves, que les premiers symptômes de la maladie sont apparus au sein de la 7e compagnie. Les cas positifs ont immédiatement été placé à l’isolement, le weekend du 9 et 10 janvier. Les autres sont partis en bivouac la semaine suivante, “dans des conditions climatiques difficiles”, précise le général Pierre Bouquin, directeur de l’école de Chaumont, au Journal de la Haute-Marne. A leur retour, le foyer de contamination a explosé.

Au total, jusqu’à 60 des 117 élèves de la 7e compagnie seront testés positifs à la Covid-19. Ils sont encore 28 aujourd’hui. Isolés des autres, ils prennent leurs repas dans leurs chambres. Si la situation évolue favorablement, la 7e compagnie n’en a pas moins été logée dans un bâtiment à part, en chambre individuelle. L’une des autres compagnies de l’école a d’ailleurs été envoyé en permission, le temps d’un retour à la normale.  

Lire aussi: Covid-19: une promotion exceptionnelle de la Légion d’honneur et de l’ONM

Le bilan de cet épisode infectieux est donc heureusement limité. Aucun cas grave n’est à déplorer. Seuls deux élèves ont passé quelques heures à l’hôpital pour une montée de fièvre. Et la direction redouble de précautions. “De manière générale, affirme Le Journal de la Haute-Marne, il règne à l’école une atmosphère de vigilance avec des tests Covid permanents, des services en salle sur plusieurs sessions, des sessions de sport adaptées et des entrées en étroite surveillance”.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.