samedi 26 septembre 2020
Accueil / A la Une / Un chauffard abattu par un gendarme sur la rocade est de Montauban (Tarn-et-Garonne)
le camion du chauffard carbonisé (photo DDM Manu Massip)

Un chauffard abattu par un gendarme sur la rocade est de Montauban (Tarn-et-Garonne)

Un chauffeur de poids lourd semi-remorque, après avoir été controlé positif à la cocaïne, a ensuite forcé un barrage de gendarmes. Il est entré en collision avec un véhicule de gendarmerie qui tentait de le stopper. Il a été abattu par un gendarme. Son véhicule a pris feu. D’autres gendarmes l’ont extirpé de sa cabine. A l’arrivée du Samu, l’homme blessé était décédé.

Les faits se sont déroulés un peu avant 18 heures, hier vendredi 7 août entre Grisolles, sur la RND820 et la rocade est de Montauban (82), à hauteur de Bressols.

Course poursuite fatale

L’homme, âgé de 35 ans, originaire de Montauban, et connu des services de police pour divers infractions – stupéfiants et 3 condamnations pour conduite sans assurance, selon le procureur de Montauban Laurent Czernik – a été arrêté à un barrage, où il est soumis à un test salivaire qui se révèle positif. Il refuse d’obtempérer et redémarre… (il transporte des colis en sous-traitance pour La Poste)

Ensuite, une course poursuite s’engage sur la RD820. Le chauffard parvient à franchir un second barrage constitué de herses. Puis il heurte volontairement une voiture dans laquelle se trouvait un gendarme sous le pont de la bretelle d’autoroute. Un camarade, disposé sur le barrage a alors fait feu à plusieurs reprises, alors que le semi-remorque s’embrasait – sans doute sous l’effet de l’éclatement de ses pneus – et enflammait les broussailles environnantes, provoquant, selon La Dépêche du Midi, « une épaisse fumée noire visible de loin ». Les pompiers (23 personnels) ont ensuite éteint les flammes qui s’étaient propagées près du camion, complètement carbonisé.

La fumée a perturbé la circulation au point que l’autoroute et une partie de la rocade ont été momentanément coupées. Dans l’urgence, Vinci a mis en place une déviation.

Enquête ouverte

Le Parquet de Montauban a ouvert une enquête pour “violences volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner ». L’enquête a confiée à la Section de recherches de Toulouse de la GN,  par le procureur, présent sur les lieux, en compagnie du Substitut, Emmanuel Ferrand, tandis que l’Inspection générale de la gendarmerie (IGGN) était saisie.

(Dans le département voisin du Lot-et-Garonne, le 4 juillet dernier, un autre chauffard tuait Mélanie Lemée  …)

Dernière minute (samedi 13 heures) : Le gendarme, auteur de 4 coups de feu, a été mis en garde à vue, et entendu, dès hier soir, assisté d’un avocat. Précision du procureur Laurent Czernik, lors d’une conférence de presse ce matin.

Crowdfunding campaign banner

16 Commentaires

  1. Kemyquedes

    Et comme d habitude on ne donne pas le nom du chauffard … consonance étrangère ?

    • Alain Dumait

      Nous le donnerions si nous l’avions…

    • Patrick

      KEMYQUEDES

      Votre question à caractère xénophobe, et très réductrice, est totalement déplacée et n’a pas sa place sur un site comme celui de l’Essor; il existe d’autres tribunes pour cela.

      Votre raccourci “délinquance = étranger” est d’autant plus insupportable qu’une grande partie des personnes qui commettent des crimes et délits sont de “bons gaulois.”

      Certes, les faits commis par ce camionneur sont largement répréhensibles, inadmissibles et révoltants, je ne les défends pas, bien évidemment, mais ce n’est pas avec des positions comme la vôtre que l’on va améliorer les relations sociales déjà suffisamment compliquées et conflictuelles que connaît notre société.

      De plus, votre position ne correspond pas aux valeurs que défend la gendarmerie nationale, et notamment le respect de la personne humaine, et ce dans toutes les situations auxquelles ses personnels sont confrontés. La récente actualité sur le racisme et les violences policières ne semblent pas vous avoir fait réfléchir, à moins que vous ne soyez qu’un provocateur !

      J’aurais préféré que vous ayez quelques mots pour notre camarade qui a été contraint d’ouvrir le feu sur ce camion afin d’éviter d’autres dommages graves dans sa fuite, et sur les lourdes responsabilités morale, disciplinaire et pénale qui pèsent aujourd’hui sur ses épaules.

      Personnellement, j’ai un nom à consonance étrangère, comme beaucoup de français et de militaires de la gendarmerie, et j’ai servi mon pays et cette institution pendant 40 ans avec le souci constant du respect du mis en cause sans jamais le juger du fait de sa nationalité, de sa religion ou de sa couleur de peau.

      J’ose espérer que vous n’appartenez pas à cette belle institution…

  2. casimir

    Pourquoi ABATTU et pas NEUTRALISER, dans le titre !!
    Si l’ESSOR se met à faire du sensationnel avec des termes racoleurs, c’est vraiment que l’on a touché le bout du bout !
    Par ailleurs, il convient de préciser que le toxico ” a 14 affaires à son actif et a été condamné à sept reprises» dixit le proc . La dernière condamnation du trentenaire remonte au mois de juin 2020 ! Donc inutile de minorité son brillant palmarès…
    Soutien à ce gendarme qui permet de rappeler que les délinquants routiers ne peuvent pas toujours réussir leurs tentatives d’homicie, comme nous l’avons pu le constater cette semaine au Mans ou le mois dernier pour cette jeune femme gendarme.

  3. Sylvain

    Courage à notre collègue. En ces temps où les gens viennent de plus en plus au contact et se rebellent il est très difficile de faire notre travail. Je le constate chaque nuit où les “cas sosses” nous occupent 80% de nos temps sur des interventions où à la moindre étincelle tout peu partir en live.

  4. DRAILLET

    Il faut choisir les crapules ou les forces de l’ordre, moi je choisis la Gendarmerie tout mon soutien à l’adjudant ,courage l’union fait la force

  5. casimir

    Tiens on censure !!
    Parce que je remettais en cause le terme ABATTU au lieu de NEUTRALISER dans ce titre racoleur !
    Et dire que je comptais participer à la souscription de ce site….
    Merci de m’avoir ouvert les yeux sur l’orientation éditoriale de ce journal !
    LAMENTABLE

    • Alain Dumait

      Vous vous etes un peu précipité pour parler de censure. (Je trouve personnellement que te terme “neutralisé”, Très en vogue dans les communiqués officiel, est parfaitement hypocrite ! L’AFP dit “tuer”. Le procureur dit “”violences par personne
      dépositaire de l’autorité publique ayant entraîné la mort sans intention de la donner”. Il me semble que s’agissant d’un tir ajusté, destiné à stopper un individu malfaisant, le terme “abattu” n’est pas “racoleur”).
      Quant à la ligne éditoriale de ce journal, je vous renvoie à cet article : https://lessor.org/mot-de-lediteur/les-trois-points-forts-de-l-essor/.

      • Cambc

        Même si je ne qualifierais pas le terme “abattu” comme racoleur, je trouve qu’il ne donne pas une image juste de ce qu’il s’est passé. Pour l’inconscient collectif et tous ceux qui se font une opinion simplement sur un titre, et il y en a beaucoup, ça alimente l’idée que la violence née toujours des policiers et gendarmes. Il fallait bien l’arrêter pour éviter qu’il ne tue des innocents. Je suppose que c’est dans le camion qu’il a tiré !

  6. Franck FAUGERAS

    Il est clair que stopper ce véhicule par tous les moyens était justifié ( franchissement d’un barrage constitué ). Nous devons nous interroger sur la multiplication de ce genre de comportement de la part des automobilistes. Je souhaite que l’Adjudant qui a fait usage des armes ne traîne pas cela sur son dossier interne, il a fait son métier.

  7. Babgend

    Pour un média gendarmerie, vous feriez bien de choisir des termes plus appropriés: abattre, c’est tuer de façon volontaire. Ce gendarme à essayé de neutraliser un individu. Malheureusement, dans l’action et avec une arme de poing, le tir atteint une zone plus ou moins précise qui dans le cas présent a été fatal.

    • Bébert

      L’essor parle d’hypocrisie, alors qu’il se permet de simplement relayer ce que l’AFP met à la disposition de la presse, sans mener sa propre enquête. Il en est de même sur les affaires internes évoquées sur facebook telle que le harcèlement, laissant ainsi aux anti flics l’occasion de se défouler, avant même que l’affaire soit jugée. Si vous manifestez votre mécontentement, vous êtes banni.
      Actifs ou retraités, allez sur Gendcom, c’est du concret
      ..

      • Alain Dumait

        Et c’est labellisé “La Voix de son maitre”….

  8. panis

    attention aux test salivaire car entre 17% et 25% qui sont faux, seul un analyse de sang est fiable.

  9. hirondelle

    Selon le Larousse : Abattre c’est tuer volontairement quelqu’un, Tuer c’est donner la mort de manière violente, Neutraliser c’est rendre inoffensif.
    Les deux premiers verbes sous entendent une intention délibérée de donner la mort, ce qui n’est jamais le but poursuivi par un gendarme ou policier lorsqu’il fait usage de son arme. La mort est une conséquence liée au tir et dans le cas d’espèce répond à la définition pénale de l’infraction énoncée par le parquet. Infraction qui correspond semble t il aux circonstances des faits objet de l’article, ce qui est bien moins réducteur mais ne constitue pas un titre d’accroche médiatique.
    Le troisième verbe s’applique généralement à une situation d’affrontement armé et traduit la mise hors d’état de nuire de l’adversaire et qui peut être létale.
    Toute la difficulté réside dans le respect de la présomption d’innocence dont bénéficie l’auteur d’une infraction tant que sa culpabilité n’est pas établie par une juridiction de jugement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *