jeudi 29 octobre 2020
Accueil / A la Une / Trois gendarmes mobiles hors service roués de coup à Ajaccio
Gendarmes mobiles à Paris en 2016 (Crédit: MG/L'Essor)
Gendarmes mobiles à Paris en 2016 (Crédit: MG/L'Essor)

Trois gendarmes mobiles hors service roués de coup à Ajaccio

Trois gendarmes mobiles hors service ont été passés à tabac par une dizaine d’individus dans la nuit de jeudi à vendredi à Ajaccio (Corse-du-Sud)Révélée par Europe 1, l’information a été confirmée à l’AFP par le procureur d’Ajaccio. Les trois militaires sont affectés à l’escadron 15/9 d’Amiens. 

 

Frappés au sol

“Il y a, semble-t-il, un groupe de jeunes qui leur fait le reproche de les regarder”, a ainsi indiqué Eric Bouillard qui a précisé qu’après “un premier échange” dans la brasserie, l’échauffourée a repris à la sortie de l’établissement vers 01H20-01H40. “Il y a des coups qui sont portés, beaucoup de coups portés aux gendarmes notamment sur la tête avec des jets de canettes”, a précisé le magistrat.

Selon Europe 1, le groupe d’une dizaine de personnes a frappé les trois gendarmes au sol jusqu’à ce que l’arrivée des pompiers mette fin à ce déchainement de violence. Deux gendarmes ont brièvement perdu connaissance, dont l’un souffre d’un traumatisme crânien. ils ont passé la nuit à l’hôpital. Atteint aux côtes et à la mâchoire, le troisième s’est vu reconnaître 10 jours d’ITT.

Un homme de 25 ans interpellé

A leur arrivée à l’hôpital, les gendarmes étaient sont tombés nez à nez avec l’un de leurs agresseurs, venu soigner une luxation de l’épaule. Agé de 25 ans, il a été interpellé et placé en garde à vue dans le cadre de l’enquête ouverte pour “violences en réunion”. Ses comparses sont toujours recherchés. 

 

 

 

 

 

 

Crowdfunding campaign banner

3 Commentaires

  1. Pharamond

    Qui nous en dira plus sur ces “jeunes” ?

  2. DRAILLET

    Oui effectivement qui sont ces jeunes là est la question ??????????????????????????

  3. MALFIONE James

    Quelle décadence que notre société actuelle !!
    Bien sûr, il ne faut pas stigmatiser ni désigner une appartenance particulière d’un groupe d’individus.
    Ceci dit, les atteintes aux Forces de l’Ordre sont de plus en plus “monnaie courante” et il serait temps que nos Gouvernants punissent avec rigueur et sans commisération, tous les actes délictuels perpétrés envers nos Policiers et Gendarmes (y compris les Sapeurs-Pompiers qui font un travail remarquable dans un univers souvent hostile dans les cités et zones de non-droit).
    Je me demande quelle aurait-été la réaction des médias si nos “moblots” avaient blessé l’un de ces individus en se défendant; je n’ose imaginer le déferlement de critiques acerbes et accusatrices !
    Bon courage à vous et prompt rétablissement.
    (un retraité de l’ ex EGM 9/15)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.