L'Essor

Très grosse prime annuelle en vue pour une cinquantaine de généraux de Gendarmerie

Képis d'officiers généraux - Illustration (MG/L'Essor).

“C’est une bonne surprise”, confie un général de Gendarmerie. Une cinquantaine d’officiers généraux de l’Arme vont bénéficier, en 2020, d’une indemnité spécifique de haute responsabilité. L’information, dénichée par L’Essor, se trouve dans un décret du 30 décembre 2019, publié au Journal officiel du 31 décembre. Il figure parmi les 257 textes publiés le jour de la Saint-Sylvestre, traditionnellement très fourni pour le Journal officiel.

De 32.000 à 50.000 euros dans les armées

“La Gendarmerie rattrape ainsi son retard” sur ses camarades du ministère des Armées, ajoute ce général. En 2019, une soixantaine de généraux des trois armées et des services de la Défense ont en effet déjà bénéficié de cette prime exceptionnelle. Son montant annuel est important, de 50.000 euros pour le chef d’état-major des armées à 32.000 euros pour d’autres responsables. Quelque 90 généraux du ministère des Armées en bénéficieront en 2020.

Le montant précis de l’indemnité spécifique pour les généraux de Gendarmerie est -pour le moment- inconnu. Le décret précise seulement les éléments de rémunération cumulables avec cette indemnité. Le texte est signé conjointement par Edouard Philippe, Florence Parly, Gérald Darmanin et Christophe Castaner.

La liste des emplois ouvrant le droit à l’attribution de cette indemnité spécifique de haute responsabilité est détaillée par un arrêté du 30 décembre 2019, également paru le lendemain au Journal officiel . Ces postes vont de directeur de la Gendarmerie aux commandants des écoles en passant par ceux de la Garde républicaine ou de la Gendarmerie d’outre-mer.

Selon les informations de L’Essor, le général de corps d’armée Armando de Oliveira, directeur des personnels militaires de l’Arme, a annoncé très récemment cette mesure lors d’une visio conférence limitée aux officiers généraux.

Une prime nettement moins élevée pour les sous-officiers

Lire aussi: La revalorisation de 30 euros de l’allocation de mission judiciaire effective

Le même jour, un autre arrêté publié au Journal officiel a revalorisé le montant mensuel de l’allocation de mission judiciaire des sous-officiers. Cette augmentation est moins spectaculaire que celle des généraux. L’allocation passe en effet de 146,22 euros (juillet 2019) à 176,22 euros, soit une augmentation de 30 euros par mois (360 euros par an). De son côté, l’allocation de mission judiciaire des officiers (76,22 euros), reste au même montant.

PMG

Exit mobile version