mardi 16 juillet 2019
Accueil / A la une / Tours : un an ferme pour un homme ivre ayant frappé les gendarmes pendant son transport à l’hôpital
Illustration (SD/L'Essor).

Tours : un an ferme pour un homme ivre ayant frappé les gendarmes pendant son transport à l’hôpital

Jugé en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Tours, un homme,  qui a été d’une violence rare avec des gendarmes dans les derniers jours de décembre, a été condamné à douze mois de prison ferme avec maintien en détention relate La Nouvelle République qui rend compte de l’audience qui s’est tenue le dernier jour de l’année 2018.

Ce sans domicile fixe de 46 ans devra en outre payer deux amendes de 90 et 50 € et verser des dommages et intérêts aux trois gendarmes. Une expertise médicale sera diligentée sur le militaire agressé.

19 condamnations au casier …

Le procureur avait requis 15 mois ferme contre ce récidiviste dont le casier compte 19 condamnations …

Les faits sont intervenus au cours de la nuit du 27 au 28 décembre, à Sainte-Maure-de-Touraine. Le vagabond a été interpellé par les gendarmes en état d’ivresse publique et manifeste sur la voie publique après s’en être pris sans raison à l’occupant d’une maison qui l’a chassé en l’aspergeant de gaz lacrymogène.

Alors que les militaires et l’homme se dirigeaient en voiture vers l’hôpital de Chinon, ce dernier est parvenu à se défaire de sa ceinture de sécurité. Le conducteur a alors arrêté le véhicule et ouvert la portière arrière. Le suspect s’est alors déchaîné sur lui, le frappant à coups de pied et coups de poing et lui provoquant une entorse du pouce et d’une partie de la main, et diverses contusions lui valant 10 jours d’ITT.

Son avocat, cité par la Nouvelle République, Me Mabouana, pour la défense, a estimé que la peine “était complètement disproportionnée, au-delà de son casier judiciaire” et a contesté la notion de violence volontaire à propos du pouce, évoquant “une blessure accidentelle”. Bien tenté …

L’Essor souhaite un bon rétablissement au gendarme blessé.

D.C

A voir également

Essor- illustration deuil

Un gendarme de la Gironde se suicide

Un nouveau suicide endeuille la Gendarmerie. Un gradé de la brigade de Castelnau-du-Médoc (33) a en effet mis fin à ses jours ce dimanche 12 juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *