mardi 20 octobre 2020
Accueil / A la Une / Tempête Alex: le lourd tribut des gendarmes des Alpes-Maritimes
La brigade de Saint-Martin-Vésubie, en partie emportée par les flots (Crédit photo: France 3).

Tempête Alex: le lourd tribut des gendarmes des Alpes-Maritimes

Les gendarmes des Alpes-Maritimes relèvent la tête, ce lundi 5 octobre, après un week-end éprouvant. La tempête Alex a durement frappé ce département, dont une caserne de l’Arme.

Les images sont incroyables et pourtant bien réelles. Les bâtiments de la brigade de Saint-Martin-Vésubie ont été emportés par les flots. Les intempéries de la tempête Alex ont provoqué une crue brutale des eaux. Celle-ci a frappé de plein fouet vendredi ce petit village de montagne de 1.400 habitants, au nord de Nice.

“La brigade a été détruite pendant les dernières intempéries, déplore la Gendarmerie des Alpes-Maritimes. Les gendarmes, tous sains et saufs mais sous le choc, ont malgré tout poursuivi leurs missions, aidé la population jusqu’à leur relève grâce à Armée de Terre.” Et de préciser qu’il s’agit bien là d’un “courage hors du commun que nous devons souligner et surtout saluer”.

La tempête Alex provoque une crue qui emporte la brigade

Plus précisément, la crue a emporté les locaux de services. De même que certains logements. Les militaires ont le coeur serré en voyant la façade de la brigade dans les eaux. Vendredi, les sept militaires et leurs familles ont évité le pire en quittant les lieux dans la soirée. Une saine précaution. Les gendarmes avaient également mis à l’abri le matériel sensible.

La brigade de Saint-Martin-Vésubie, en partie emportée par les flots (Photo: France 3).

Samedi, la brigade de gendarmerie des transports aériens a évacué les familles des gendarmes vers Nice. Elles ont été ensuite transportées à la caserne Ausseur, siège du groupement, escortées par l’escadron départemental de sécurité routière. Sur place, les gendarmes et leurs familles ont été pris en charge par l’assistance sociale et des membres de la chaîne de concertation. Ils bénéficient d’un hébergement d’urgence dans un hôtel de la ville, le tant qu’une solution de relogement soit mise en place au sein de la caserne.

En plus du soutien psychologique et logistique, le groupement a lancé un appel à la solidarité aux militaires du département, pour permettre “aux sinistrés de disposer des effets du quotidien”.  Plusieurs collectes ont également été lancées pour leur venir en aide, notamment par la fondation “Maison de la Gendarmerie”, Gend XXI et l’UNPRG.

La bonne étoile du commandant de brigade

Ce même samedi, on apprenait avec soulagement que l’adjudant-chef de la brigade de Saint-Martin-Vésubie porté disparu depuis vendredi soir était bien vivant. Le gendarme était en intervention pendant la tempête Alex lorsque les flots l’auraient emporté, selon le quotidien local. Nice-Matin précise même que “le sol se serait dérobé sous ses pieds”.

Lire aussi: Tempête Alex: le gendarme porté disparu a été retrouvé vivant

“J’ai voulu rejoindre la caserne mais on ne peut pas, je voulais être avec les collègues, a expliqué samedi matin ce gendarme, l’adjudant-chef Olivier Morales, au quotidien régional. J’ai vraiment une bonne étoile… mais je suis tellement désolé pour le village, j’ai mal pour le village. Je l’aime ce village! Et ma brigade qui a été en partie emportée, quel désastre.”

L’Arme a mobilisé plus de 500 gendarmes

En tout, l’Arme a ainsi mobilisé plus de 500 gendarmes dans le département. Leur mission: porter secours aux sinistrés et assurer la sécurisation des lieux. Les gendarmes ont également déployé trois hélicoptères. “Des sauveteurs en montagne, des plongeurs, des gendarmes des transports aériens ou encore des équipes cynophiles spécialisées dans le pistage ont été engagés afin de participer à la protection des individus, aux recherches des personnes et à la sécurisation des zones sinistrées”, détaille la direction générale.

Et de préciser que si la tempête est passée, “les tâches à accomplir sont encore nombreuses avant un rétablissement de la situation”. “Les gendarmes restent présents sur le terrain pour appuyer l’ensemble des acteurs locaux et aider la population à faire face à cet événement bouleversant”, ajoute la Gendarmerie. L’émotion est en effet très forte. En témoigne cette vidéo tragique de la crue piégeant les deux occupants d’une maison tournée par un reporter de Nice-Matin.

Les Armées à pied d’oeuvre

Sur son blog, le journaliste spécialisé Jean-Marc Tanguy précise par ailleurs que l’armée de Terre a mobilisé de son côté quatre hélicoptères. Le ministère des Armées précisait hier que près de 268 personnes ont été rapatriées par les airs sur Nice et Menton. Dans l’autre sens, l’armée a aussi envoyé matériels, vivres et eaux à destination des sinistrés.

Dimanche, un détachement de reconnaissance du 1er Régiment étranger du Génie (REG) de Laudun-l’Ardoise (Gard) a inspecté les axes de communication. Un détachement du 1er REG équipé de camions benne et d’engins du génie a lui entamé des travaux de déblaiement dans le secteur de Breil-sur-Roya. Enfin, des militaires du génie, de l’artillerie de marine et des légionnaires ont fait des travaux de bûcheronnage.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.