dimanche 25 octobre 2020
Accueil / A la Une / Survol du fort de Brégançon par un drone : la Gendarmerie en première ligne
Embarcation de gendarmes maritimes Photo d'illustration (D.C/L'Essor).

Survol du fort de Brégançon par un drone : la Gendarmerie en première ligne

Drone (photo d’illustration Pixabay Powie / Pixabay

Gendarmerie maritime avec des plongeurs pour les recherches du drone tombé en mer, brigade de recherches de la compagnie de Hyères et Gendarmerie des transports aériens pour l’enquête ouverte pour “survol avec aéronef sans pilote d’une zone interdite” : la Gendarmerie est très mobilisée après le survol par un drône du fort de Brégançon (Var) où séjourne depuis la semaine dernière le président de la République Emmanuel Macron et son épouse.

Le drone qui avait été repéré en vol lundi à proximité du fort de Brégançon est en effet  “tombé à l’eau” après avoir été neutralisé par brouillage des ondes, précise Var Matin.

Un arrêté interministériel du 14 mars 2008 a créé une zone réglementée interdisant le survol, par tout aéronef, à moins de 3.300 pieds (environ 1.000 mètres) et dans un rayon de 3 kilomètres comprenant le Fort de Brégançon, a rappelé la préfecture du Var.

 

 

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.