samedi 23 mars 2019
Accueil / A la une / Suicide d’un gendarme du Loir-et-Cher

Suicide d’un gendarme du Loir-et-Cher

Premier drame de l’année dans l’Arme. Un  gendarme a mis fin à ses jours dans le Loir-et-Cher (41).

Ce gendarme de 32 ans s’est tué samedi en milieu de journée avec son arme de service dans son bureau de la communauté de brigades de Selles-sur-Cher (compagnie de Romorantin).

Ce sont ses camarades qui l’ont découvert.

D’abord réserviste opérationnel en Bretagne, il a intégré l’Arme via l’école des sous-officiers de Gendarmerie de Chateaulin.

L’Essor adresse ses condoléances attristées à sa famille, et à ses camarades. Il était fils de gendarme.

Les raisons du drame font l’objet d’une enquête confiée à la brigade de recherches de Blois.

L’année 2018 a été marquée par 33 suicides dans l’Arme.

Lire aussi sur L’EssorUne réunion consacrée aux suicides à la DGGN

Quatre policiers se sont suicidés la semaine dernière et un rassemblement est organisé ce mardi soir à Paris par plusieurs associations de policiers ce mardi 12 mars au Trocadéro à Paris, à 20 heures.

 

 

A voir également

Cours généraux, marche au pas, habillement, connaissance des grades,...L'Ecole de Gendarmerie vise à parfaire toutes ces connaissances théoriques et pratiques. Crédit : M.Guyot/Essor.

Concours de sous-officier de Gendarmerie d’octobre 2019 : les dates et les modalités

Les dates et les modalités pour le concours de sous-officier, session d’octobre 2019, ont été …

10 Commentaires

  1. les politiques devraient s’interroger sur ce surcroît de suicides sur son personnel de la défense cela devient alarmant a mon gout car il n y a aucun soutien pour ces serviteur de l ordre et de la nation , gendarmes , policiers et pompiers

  2. Bien triste nouvelle mes condoléances à la famille étant moi même père de gendarme je suis attristé.
    Courage à la famille et aux proches.

  3. Pierre

    Condolences a la famille de la gendarmerie ainsi que la famille du gendarme.
    Triste nouvelle repose en paix soldat

  4. Les suicides sont favorisés par des prescriptions à doses “thérapeutiques” de tranquillisants et de somnifères.

    Informations AAAVAM et ouvrages “Crimes sous tranquillisants” 2011.

    et en mars 2019 “Tueries de Masse et Psychoitropes” Roger Lenglet.

    Condoléances aux familles .

  5. Lassale

    Très triste d’apprendre une pareil nouvelle quand sa concerne des gens formidable comme sa qui sont a nos côté en ça probleme. Courage à safamille et à cet collegue

  6. CAROL Philippe

    Il serait temps que l’état se pose la question sur le pourquoi de tout ces suicide en 2018 et maintenant le 1er en 2019 dans le milieu de la gendarmerie. Il y a beaucoup trop de lacunes qui sont à revoir en urgence.
    RIP, condoléances à la famille ainsi qu’à tous ces frères d’arme et Amis. De tout coeur avec vous dans ce moment de douleur.
    Respectueusement, paramicalement, Philippe C.

  7. Luthi

    Ce n’est pas la première fois et ce ne sera sans doute pas la dernière. Le problème est connu depuis plusieurs années. Les politiques de tous bords n’ont jamais eu de considération pour nous. A l’époque où nous avons été entendu sur le moral j’avais déjà souligné le problème à mon commandant de compagnie en lui disant que le pouvoir nous considère comme des untermenschen. D’un autre côté quand un général nous soutient en étant conscient des problèmes on le viré comme un malpropre.

    • Cela ne date pas de hier, le manque de considération et d’écoute est un mal que la hiérarchie de la gendarmerie n’a jamais voulu prendre en compte et ce depuis des lustres. Partant du principe que seul les faibles se suicident donc ils ne sont pas la responsable

  8. Mes condoléances à la famille et à la Gendarmerie dans cette épreuve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *