jeudi 18 juillet 2019
Accueil / A la une / Suicide d’un gendarme adjoint des Hautes-Alpes

Suicide d’un gendarme adjoint des Hautes-Alpes

Nouveau drame dans l’Arme. Un gendarme adjoint volontaire des Hautes-Alpes s’est en effet suicidé ce lundi 13 mai 2019. Le jeune militaire de 20 ans s’est défenestré depuis le domicile de proches près de Grenoble.

C’est une patrouille de gendarmes de l’Isère qui a effectué la tragique découverte après avoir été dépêchée sur place en  raison de son absence à sa prise de service.

Le gendarme adjoint volontaire était affecté au peloton de surveillance et d’intervention de la Gendarmerie (Psig) de Briançon.

Lire aussi sur L’EssorSuicide d’un gendarme mobile du Calvados

L’enquête a été confiée à la brigade de recherches de Grenoble. Au stade actuel des investigations, les circonstances entourant ce drame ne sont pas établies. Ce suicide est le cinquième de l’année 2019.

Outre les cinq gendarmes qui se sont donnés la mort en 2019, vingt-huit policiers et deux sapeurs-pompiers ont mis fin à leurs jours depuis janvier 2019. En 2018, ce sont 33 militaires de l’Arme qui ont mis fin à leurs jours.

Lire aussi sur L’Essor: Le général Lizurey ouvre le séminaire consacré aux suicides

A voir également

Arc sur Tille Une

Arc-sur-Tille (Côte d’or): un poste à cheval 100 % féminin!

Mis en place pour la huitième année consécutive, le poste à cheval de la base de loisirs d’Arc-sur-Tille (Côte d'or) est cette année 100% féminin. Il est en effet armé par six gendarmes féminins. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *