vendredi , 18 juin 2021

la Gendarmerie est à nouveau endeuillée par un suicide. Photo d'illustration (D.C L'Essor).
la Gendarmerie est à nouveau endeuillée par un suicide. Photo d'illustration (D.C L'Essor).

Suicide d’un gendarme à Pau

Un sous-officier du groupement des Pyrénées-Atlantiques s’est suicidé lundi dans son logement de fonction à Pau. Il s’agit du sixième suicide de gendarme depuis le début de l’année 2021.

Selon la procureure de la République Cécile Gensac, citée par l’AFP, le corps de cet adjudant cinquantenaire, père de famille, gisait dans son logement. “L’hypothèse du suicide est privilégiée et ne fait que peu de doutes”, a-t-elle dit. Selon la magistrate, le gendarme décédé est “d’une relative ancienneté”. Elle a seulement ajouté que le “drame s’est produit dans un cadre privé”.

Lire aussi: Suicide d’un adjudant du Psig de Compiègne: la Gendarmerie à nouveau endeuillée

La fondation Maison de la Gendarmerie a lancé une cagnotte pour soutenir sa veuve. Cette dernière est accessible sur cette page.

Dix suicides de gendarme en 2020

En 2020, dix gendarmes se sont suicidés. Un chiffre au plus bas sur les dix dernières années d’après la Gendarmerie. L’année 2019 avait déjà été marquée par une baisse du nombre de suicides par rapport à 2018 selon le 14e rapport du Haut comité d’évaluation de la condition militaire.

Lire aussi: 2020, une année historiquement basse sur la douloureuse question des suicides

Rappelons que différents dispositifs sont à la disposition des gendarmes en cas de besoin. Ils peuvent se tourner vers le réseau d’accompagnement psychologique de l’Institution (39 psychologues cliniciens implantés en métropole et en outre-mer). Mais également vers les médecins du service de santé des armées. Par ailleurs, les assistants sociaux des groupements ou les représentants de la concertation jouent un rôle d’accompagnement et de lanceurs d’alerte.

Des dispositifs d’écoute existent également en dehors de l’Institution. Le ministère des Solidarités et de la Santé les recense sur une page qui fourni des conseils et des contacts à destination des familles ou des proches endeuillés par un suicide.

PMG

7 comments

  1. Condoléances à la famille. Une nouvelle fois, à l’attention des collègues d’active, nous possédons de nombreuses solutions pour apporter de l’aide à un membre de l’Arme qui est dans une mauvaise passe que se soit sur le plan professionnel ou dans la sphère privée. Les Officiers ne sont pas tous bornés, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide, collègues, gradés, service médicale sont, et doivent être à votre écoute. (Un Ancien)

  2. Quelle tristesse de voir nos gendarmes se suicider…
    Ils sont là pour pour sécuriser et défendre…le font avec leur coeur..courage..ils sont en ce moment la cible de ces détraqués
    C’est eux qui les poussent à des gestes regrettables. Il faut les soutenir et que la Justice fasse surtout son devoir ……a font…

  3. Surtout voir les heures cumulees nuits
    a patrouiller ,heures non comptees comment voulez vous qu’ils recuperent quand il y a un manque de sommeil;du stress des deux cotes rues hierarchie?
    Idem.pour la police!!!
    Des moyens !!!humains,materiel et aurtout loi pour les proteger et les faire respecter !ce n’est quand meme pas complique!!

  4. Je suis un homme de ka rue et cité qu’en hé voie ça je suis triste 😥 on aime notre police et gendarmerie. Il en faut de la police et gendarmerie. Au si non ça serait l’anarchie..merci pour votre givrage et vôtre dévotion en vert la patrie.

  5. Toutes nos condoléances à ces familles endeuillées. Je suis moi même Gendarme dans un PSIG et cela devient de plus en plus dur (nous essuyons sans cesse des insultes, outrages menace de mort ect.. Sans compter les heures…. J’ai vu la violence progresser ces 2 dernières années, il faut nous aider (matériel, besoin de collègues car nous sommes pas assez) courage à tous.

  6. Stéphane, repose en paix. Condoléances à la famille et tes proches. Durant mon séjour à Pau, j’ai pu apprécier tes qualités professionnelles et humaines. Comme beaucoup de gens qui t’ont cotoyé, je suis très triste.

  7. C est une immense tristesse de voir disparaitre des êtres d une telle valeur humaine .
    De tout coeur avec ceux qui les pleurent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.