mercredi 22 mai 2019
Accueil / A la une / Sarthe: la gendarmerie de Brûlon inaugurée (vidéo)

Sarthe: la gendarmerie de Brûlon inaugurée (vidéo)

La nouvelle gendarmerie de Brûlon (Sarthe) a été inaugurée 12 ans après le lancement du projet. Les travaux ont duré 32 mois. Elle accueille cinq logements pour les gendarmes.

Lire aussi sur L’EssorSarthe : une nouvelle caserne pour les gendarmes de Conneré

Ce projet, issu de douze années de réflexion et de travail, a coûté 1,5 million d’euros (hors taxe), a précisé Daniel Coudreuse, le maire de Brûlon. En rappelant que l’ancienne gendarmerie datait de 1966, l’élu a estimé qu’il était nécessaire de construire des locaux neufs. La commune a perçu 550.000 euros de subvention et 200.000 euros de dotation d’équipement des territoires ruraux. L’ancienne communauté de communes a également octroyé 250.000 euros d’aides.

De son côté, le colonel Thibaut Lucazeau, commandant du groupement, a exprimé sa fierté de voir enfin s’élever “une petite forteresse maillant notre territoire français, une caserne sur laquelle flotte notre drapeau”. L’adjudant-chef Claudy Lechat, qui commande la communauté de brigades de Noyen-sur-Sarthe, rejoindra celle de La Ferté-Bernard en juillet prochain. Son successeur sera l’adjudant-chef François Riffard, actuellement au Peloton de surveillance et d’intervention de La Flèche. Il ne sera pas installé à Brûlon comme son prédécesseur mais à la gendarmerie de Noyen-sur-Sarthe précise Le Maine Libre.

La caserne est composée de 5 logements : trois T4 de 88 m2 et deux T3 de 69 m2 ainsi qu’un studio de 21 m2 à destination des gendarmes adjoints volontaires, un local poubelle et un local technique de 38 m2.

A voir également

Suicide du commandant de compagnie de Lons-le-Saunier (Jura)

Nouveau drame dans l'Arme avec le suicide d'un officier du Jura. Le commandant de la compagnie de Lons-le-Saunier a mis fin à ses jours ce jeudi.

Un commentaire

  1. Retraite

    C’est une aberration que d’inaugurer une brigade avec un si faible effectif (cinq sous-officiers) alors que l’on sait qu’il en faut environ 18 pour être autonome. Cette brigade sera, en réalité, fermée les deux tiers du temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !