jeudi 1 octobre 2020
Accueil / A la Une / Rififi entre les mutuelles de la Défense
logo Unéo AGPM

Rififi entre les mutuelles de la Défense

Dans un communiqué en date du 19 octobre, Tego, Préfon et la MCDef  annoncent qu’elles “rejoignent TEGO et consolident son dispositif de protection sociale en SANTE et en EPARGNE RETRAITE. La fédération TEGO a été créée en septembre 2015 par le GMPA et l’AGPM, les deux acteurs historiques de la prévoyance du secteur Défense et Sécurité. Ils ont été rapidement rejoints par la Mutuelle d’Assurance des Armées et la Mutuelle Epargne Retraite. Aujourd’hui, deux acteurs de poids rejoignent à leur tour la fédération TEGO : la MCDef et Préfon.

Avec ces deux nouveaux membres, TEGO poursuit la mise en place d’un dispositif cohérent, répondant à son ambition originelle de faire évoluer la protection sociale des métiers à risque. Elle propose désormais un dispositif complet avec 3 grands pôles : SANTE / PRÉVOYANCE / ÉPARGNE et RETRAITE.”

Le commentaire de l’Essor de la Gendarmerie

La bagarre entre les mutuelles de la défense, jusque-là discrète, éclate au grand jour. En avril 2017, un nouvel « appel public à la concurrence» en vue du référencement d’un ou de plusieurs acteurs agréés pour offrir des prestations de couverture santé aux personnels militaires doit être lancé par le ministère de la défense.

L’avantage d’être référencé réside non seulement dans l’attribution des subventions – l’Etat prenant à sa charge une partie des cotisations des militaires – mais également dans la possibilité  physique d’entrer dans les unités, ce qui est très utile pour prospecter en PLV (publicité sur les lieux de vente).

Suite à la proclamation des résultats de «l’appel public à la concurrence» du 21 septembre 2010, et depuis le 1er janvier 2011, UNEO est actuellement la seule mutuelle « référencée » par le ministère de la défense, habilitée à offrir des prestations de couverture santé à tous les militaires, en particulier aux gendarmes (après la fusion d’UNEO avec la Caisse Nationale du Gendarme, pour les activités d’assurance santé de celle-ci).

UNEO était alors associée à l’AGPM et au GMPA, fournisseurs d’autres prestations « facultatives » (épargne, accidents de la vie…).

Pour des raisons diverses – y compris sans doute tenant à l‘ego des dirigeants concernés – les deux entités UNEO et AGPM ont rapidement souhaité élargir leurs offres et envisagé d’être en concurrence pour le prochain tour de l’appel public à la concurrence.  Les grandes manoeuvres se sont alors engagées.

AGPM a dégainé la première en créant La fédération Tégo regroupant, outre GMPA, le groupe AGP et MAA, le 10 septembre 2015.

Puis les initiatives s’accélèrent et sont rendues publiques.

Le 19 septembre 2016 UNEO annonce son association, au sein d’Uneopole, avec la GMF et MGP.

Le 19 octobre, Tégo annonce avoir élargi son association à la Prefon et la MCDef.
L’affaire ne fait que commencer.
D’autres initiatives et rebondissements sont à prévoir, jusqu’au lancement du nouvel «appel public à la concurrence», au terme duquel un groupe d’acteurs sera retenu. Ou bien deux. Voire trois…

C’est à suivre !

Alain Dumait

Crowdfunding campaign banner

3 Commentaires

  1. flashlook

    si ces regroupements permettaient par le biais de la mutualisation de faire des économies de gestions
    et en faire profiter les adhérents par des avantages comme des baisses de cotisations si non eviter des augmentations ,,,,
    mais là “”” on peut toujours rever “””””

  2. Droval

    En espérant que ce nouvel appel d’offres soit bénéfique aux personnels de la défense et aux retraités. Actuellement UNEO fait les prix qu’elle veut n’ayant aucune concurrence.

  3. barruhet

    une économie de gestion (pour cela, il faut entendre la gestion du personnel), cela veut dire des chômeurs en plus et sûrement pas une baisse des prix et des cotisations !
    A voir surtout avec ce qui se profile au niveau sécurité sociale et les assurances qui sont toutes en embuscade, et pas à notre profit à tous, qui que nous soyons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *