jeudi 27 février 2020
Accueil / A la une / Richard Lizurey rejoint le conseil scientifique du cabinet Comfluence
Le général d'armée Richard Lizurey (au centre) a fait son adieu aux armes mardi 15 octobre dans la cour d'honneur des Invalides à Paris (Ph: M.GUYOT/ESSOR)
Le général d'armée Richard Lizurey (au centre) a fait son adieu aux armes mardi 15 octobre dans la cour d'honneur des Invalides à Paris (Ph: M.GUYOT/ESSOR)

Richard Lizurey rejoint le conseil scientifique du cabinet Comfluence

On savait qu’il souhaitait se reconvertir dans le conseil. L’ancien patron des gendarmes Richard Lizurey vient d’ajouter une nouvelle corde à son arc. Il vient de prendre la présidence du conseil scientifique ″Intelligence économique″ du cabinet de conseil Comfluence.

Lire aussi sur L’Essor : Richard Lizurey prépare sa reconversion dans le conseil

Des pointures du secteur

L’ancien directeur général dirigera les débats de ce conseil avec l’avocate Anne Quentier. Cette juriste influente dans la sécurité privée hérite du titre de vice-présidente du conseil scientifique. Cette instance a été créée par l’entreprise ″pour renforcer l’expertise et la veille active dans ses activités de formation, d’analyse, de conseil stratégique et de pilotage opérationnel en matière d’intelligence économique″.

L’ancien gendarme côtoiera notamment dans cette activité à temps partiel quelques pointures du secteur. Le préfet et général de Gendarmerie Christian Chocquet en fait partie. Tout comme l’ancien ″Monsieur sécurité″ du groupe Renault, l’inspecteur général de l’administration Jean-Marc Berlioz. A Comfluence, Richard Lizurey retrouve enfin le colonel de réserve Eric Delbecque.

A quelques semaines de son départ de l’Arme, en octobre 2019, Richard Lizurey avait lancé les fondations de sa nouvelle entreprise, Aquilos. Une structure qui propose des prestations autour de la transformation, le leadership et le management. L’officier général s’intéresse plus particulièrement à des missions autour de la technologie, de l’organisation et de la gestion des personnels.

Un commentaire

  1. Alain KERMOAL

    Le Conseil scientifique du cabinet Comfluence qu’est-ce que c’est truc – très connu – qui n’est destiné qu’à vouloir se donner de l’importance : être attendu, être regardé, serrer des mains, etc.. Toujours très dur de se séparer d’une soif de pouvoir (eh oui !). Comme l’a dit un artiste : un lieu où l’on tourne en rond au mini-salon des grandes opinions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *