mardi 20 août 2019
Accueil / A la une / Rennes : l’admirable attitude d’un gendarme hors service pour sauver un désespéré
Le chef Boniteau (Photo Facebook GGD 35)

Rennes : l’admirable attitude d’un gendarme hors service pour sauver un désespéré

Le maréchal des logis chef Boniteau a été mis à l’honneur sur la page Facebook du groupement d’Ille-et-Vilaine. Il a en effet participé à sauver du suicide un désespéré  qui s’apprêtait à sauter d’une passerelle sur la rocade de Rennes.

Vers 9 h 30 un homme a enjambé la rambarde de sécurité sur un pont de la rocade sud de Rennes et, suspendu à plus de 6 mètres de hauteur, il était sur le point de se jeter sur les voies où la circulation était dense à ce moment de la journée raconte Ouest France.


Deux passants se sont précipités pour le retenir  par les bras à six mètres de hauteur et pendant ce temps là, le gendarme a arrêté sa voiture et a alerté la police et a fait arrêter la circulation dans les deux sens, et a parlementé avec le desespéré.

Le gendarme a alors eu la présence d’esprit de faire avancer un semi-remorque juste au dessous de l’endroit où l’homme se trouvait pour atténuer sa chute et les policiers, arrivés entre-temps ont remplacé les deux passants et sont montés sur le toit du camion afin de réceptionner l’homme suspendu dans le vide.
Ce dernier, un Roumain âgé d’environ 35 ans et ne parlant pas le français, selon les médias locaux a été très légèrement blessé et transporté au CHU de Rennes.

Le gendarme Guillaume Boniteau avait déjà été mis à l’honneur en 2014 dans Ouest France pour un acte de bravoure en repos! Il avait il surveillé discrètement deux individus au comportement suspect puis donné l’alerte et permis l’interpellation de l’auteur d’une usurpation d’identité qui voulait ouvrir un compte au préjudice d’une banque.

L’Essor félicite le chef Boniteau pour son attitude.

 

D.C

A voir également

La 1ère compagnie de l’école de Dijon à la nécropole de la guerre d’Indochine pour honorer son parrain

La 16ème promotion de l'école de Gendarmerie de Dijon s'est rendue au mémorial des morts d'Indochine à Fréjus afin d'honorer leur parrain, ancien d'Indochine.

Un commentaire

  1. AMELIE FERRY

    Bravo ! Mon futur métier j’espère !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *