lundi 30 novembre 2020
Accueil / "L'Essor" recrute / Regards croisés sur le GIGN et le RAID par deux de leurs anciens chefs
À gauche, Jean-Michel Fauvergue, ancien chef du RAID de 2013 à 2017, aujourd'hui député. À droite, Thierry Orosco, ancien patron du GIGN de 2011 à 2014.
À gauche, Jean-Michel Fauvergue, ancien chef du RAID de 2013 à 2017, aujourd'hui député. À droite, Thierry Orosco, ancien patron du GIGN de 2011 à 2014. (Photos: J.R./L'Essor & Gendarmerie)

Regards croisés sur le GIGN et le RAID par deux de leurs anciens chefs

GIGN-Raid. Oubliée pour une fois la sempiternelle guéguerre entre les deux unités d’élite. Pour la première fois, deux de leurs anciens chefs échangent sur la place de ces unités dans la lutte contre le terrorisme et les nouvelles menaces, leurs fonctionnements et les évolutions souhaitables.

Le livre "GIGN-RAID, deux patrons face aux nouvelles menaces" sortira le 29 octobre 2020. (Mareuil éditions)
Le livre “GIGN-RAID, deux patrons face aux nouvelles menaces” sortira le 29 octobre 2020. (Mareuil éditions)

Le général Thierry Orosco, chef du GIGN (2011-2014) et Jean-Michel Fauvergue, chef du Raid (2013-2017), ont donc dirigé ces deux unités en même temps pendant quelques mois. Le premier a rejoint le privé après le GIGN. Le second a été élu député LREM en 2017. Dans “GIGN-RAID, deux patrons face aux nouvelles menaces” (Mareuil éditions, 210 pages, 19 euros, en librairie le jeudi 29 octobre), les deux hommes dialoguent comme deux frères d’armes.

Lire aussi: La Cour des comptes appelle à faire travailler davantage le GIGN

“Vaincre les frictions existantes”

C’est, écrit Jean-Michel Fauvergue, l’occasion de raconter comment il a fallu vaincre les frictions existantes” entre les deux unités. “Pour parvenir à une meilleure efficacité avec un seul objectif: défendre nos concitoyens”. “Ce qui est intéressant avec le recul, dit Thierry Orosco, c’est de voir comment les deux unités qui ont les mêmes missions abordent un même sujet différemment”.

Les deux anciens patrons apportent au travers de leurs expériences un éclairage inédit sur le recrutement et le fonctionnement du GIGN et du Raid. Ils abordent aussi un sujet délicat: celui du commandement “d’hommes affectifs et émotionnels à la forte personnalité“, selon Thierry Orosco.

Lire aussi: Comment les unités d’intervention, GIGN et Raid, tiennent leurs astreintes malgré le coronavirus

GIGN et Raid, interopérabilité ou pas?

Faire travailler ensemble les deux unités dans le cadre d’une situation très dégradée? A cette question sensible, ils répondent oui. “Si j’avais eu la possibilité d’intervenir en opération avec le GIGN et si on avait mis ses tireurs d’élite en place pour couvrir ma progression, j’aurais été rassuré de la même façon que s’il s’était agi des tireurs d’élite du RAID“, assure Jean-Michel Fauvergue. Pour Thierry Orosco, “l’interopérabilité entre les deux unités est née de l’intérêt général à travailler ensemble” pour faire face aux modes opératoires des terroristes islamistes. Reste à convaincre tous les membres des deux unités !

PMG

Découvrez le numéro hors-série de L'Essor, spécial GIGN.
Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. chavez

    cela s’inscrit dans un contexte déjà révélé par la presse : des tensions sur fond de rivalité, entre les unités d’élite de la police et de la gendarmerie. Le Canard rappelle qu un même soir, une heure après l’ordre donné à l’escadron de Reims, le préfet de police avait également refusé aux gendarmes du GIGN d’intervenir, alors qu’un détachement pré-positionné dans une caserne proche du Bataclan était prêt à agir. le raid est arrivé plus de quarante minutes aprés la bri Cela a fait d’ailleurs l’objet d’une enquête parlementaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.