lundi 30 novembre 2020
Accueil / A la Une / Refus d’obtempérer: deux gendarmes légèrement blessés dans le Nord
Légèrement blessés, les deux gendarmes ont terminé leur patrouille à l'hôpital après ce double refus d'obtempérer de la par d'un conducteur belge. (Photo d'archive: SD/L'Essor)
Légèrement blessés, les deux gendarmes ont terminé leur patrouille à l'hôpital après ce double refus d'obtempérer de la par d'un conducteur belge. (Photo d'archive: SD/L'Essor)

Refus d’obtempérer: deux gendarmes légèrement blessés dans le Nord

Encore un refus d’obtempérer. Deux gendarmes appartenant à l’escadron départemental de sécurité routière (EDSR) du Nord ont été légèrement blessés, samedi 17 octobre par un conducteur belge dans le secteur de Famars, près de Valenciennes.

Alors qu’ils patrouillaient sur l’autoroute A2 au sud de Valenciennes à bord d’un véhicule banalisé, des gendarmes repèrent une voiture qui zigzague entre les voies de circulation. Elle empêchait ainsi les autres usagers de circuler. Un comportement dangereux qui, outre le risque de créer un embouteillage, aurait pu à tout moment engendrer un accident. Se portant à sa hauteur, les gendarmes lui intiment alors l’ordre de s’arrêter. Mais le conducteur, un ressortissant belge d’une soixantaine d’années, percute violemment le véhicule des gendarmes.

Lire aussi: Prison ferme pour une femme qui avait foncé sur un gendarme en Gironde

Immédiatement, une course-poursuite se déclenche. Elle tourne toutefois à l’avantage des gendarmes, quelques kilomètres plus loin. L’automobiliste se retrouve en effet coincé dans une impasse sur la commune de Famars. Mais alors qu’un des gendarmes sort du véhicule de service pour intercepter le chauffard, nouveau refus d’obtempérer. L’homme redémarre en trombe et percute le gendarme. Ce dernier se retrouve coincé entre les deux voitures. Le binôme du gendarme ouvre alors le feu sur le conducteur sans le toucher. Il parvient d’ailleurs malgré tout à s’échapper et abandonne sa voiture quelques centaines de mètres plus loin avant de prendre la fuite à pieds.

Arrivés sur place peu après midi, les sapeurs-pompiers prennent en charge les deux gendarmes. Le premier souffre de douleurs à la hanche et à une main. Le second se plaint du dos. Des douleurs probablement consécutives au premier choc sur l’autoroute. Fort heureusement, il ne s’agirait que de blessures légères. Selon le quotidien La Voix du Nord qui a pu se rendre sur les lieux, l’homme a quant à lui été interpellé dans l’après-midi. Placé en garde à vue, il souffrirait d’instabilité mentale.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.