mercredi 21 août 2019
Accueil / A la une / Reconversion: les règles du jeu ont changé
Le jury du Prix de la reconversion des militaires, lors des délibérations pour l'édition 2017 (Crédit photo: Association des entreprises partenaires de la Défense).
Le jury du Prix de la reconversion des militaires, lors des délibérations pour l'édition 2017 (Crédit photo: Association des entreprises partenaires de la Défense).

Reconversion: les règles du jeu ont changé

Cet été, L’Essor part à la rencontre d’anciens gendarmes au destin peu commun. Dans deux vidéos diffusées prochainement sur notre site et notre chaîne Youtube, vous saurez tout de la nouvelle vie de deux anciens militaires.

Edgard Dival, l’un des piliers de la brigade motorisée de Mortagne-au-Perche dans l’Orne, s’est reconverti dans la fabrication de pâtes de fruits à l’abbaye de la Trappe. De son côté, Joël Rivière se passionne désormais pour l’automobile de luxe après une success-story dans la sécurité informatique.

L’année dernière, la Gendarmerie a compté plus de 1.900 militaires reclassés. Ce sont tout d’abord d’anciens gendarmes adjoints-volontaires (1207), des sous-officiers (608) et des officiers (65). Pour les officiers et les sous-officiers, cette reconversion se fait généralement autour de la cinquantaine. Elle est par contre beaucoup plus précoce (23 ans en moyenne) pour les volontaires. Tous sont suivis par la chaîne de la reconversion. Cette dernière rassemble un bureau national, 22 centres régionaux, 8 cellules en Outre-mer et 110 antennes.

Lire aussi sur L’Essor: Comment les gendarmes se reconvertissent dans la sécurité privée

Fin de l’indemnité spéciale

Mais les gendarmes qui souhaitent aujourd’hui se reconvertir doivent prendre garde. Au 1er janvier dernier, le dispositif portant création d’une indemnité spéciale de préparation à la reconversion est arrivé à échéance. Au grand regret des ressources humaines des Armées, qui souhaitaient que l’aide soit reconduite. Elle avait été mise en place en 2008 alors que la Défense réduisait fortement leurs effectifs.

Pour les gendarmes qui souhaitent se reconvertir, la différence peut être significative. Jusqu’ici, les militaires étaient rémunérés, à hauteur d’environ trois cinquièmes de leur solde, par leur corps durant leur formation en entreprise. Un montant complété par l’indemnité spéciale, le revenu total tutoyant alors peu ou prou l’ancienne solde.

Un gendarme qui s’est reconverti nous a fait part à ce sujet de sa mésaventure. Pour ce militaire, la perte sèche s’est élevée à environ 700 euros. L’ancien gendarme l’a plutôt mauvaise. Il explique ne pas avoir été averti, cet automne, lors de la préparation de sa reconversion, de la fin de ce dispositif. Un problème d’information qui n’est pas la norme. “La cellule reconversion m’avait bien précisé que j’allais perdre environ les deux cinquièmes de ma solde durant mon congé“, signale ainsi à L’Essor un autre gendarme de La Manche.

Attention, prévient la Gendarmerie. Difficile, pour les services de la reconversion, de donner aux militaires sur le départ le futur montant de la solde qu’il toucheront. “C’est presque du cas par cas, et un militaire en reconversion ne touche jamais l’intégralité de sa solde“, précise l’Arme à L’Essor. A prendre en compte lors de la préparation de son projet.

G.T.

A voir également

Illustration (Photo : DC/L'Essor).

Haute-Garonne : alerte à l'”arnaque à l’Irlandaise” sur les aires d’autoroute

La gendarmerie de Haute-Garonne lance sur son compte Facebook un appel à la vigilance sur la recrudescence des "arnaques à l'irlandaise", ces vols par ruse ou par fausse qualité qui se multiplient sur les airs d'autoroute du département.

Un commentaire

  1. FREY Bernard

    Bonjiur,

    je suis personnellement un ancien sous-officier de gendarmerie reconverti depuis 2002. Toujours en activité à 61 ans.
    Je coordonne désormais – au niveau du cabinet du directeur général – l’ensemble des cadres de la sécurité générale (hors sécurité incendie) de l’Assistance publique -hôpitaux de Paris (AP-HP) et nous sommes 64 cadres actuellement, dont très majoritairement des gendarmes reconvertis (près de 85 %….).

    Une belle équipe qui doit sa réussite professionnelle à la mise en œuvre des valeurs de la Gendarmerie au fil du temps…

    Et cette belle aventure se continue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *