mardi 22 septembre 2020
Accueil / A la Une / Qui sont les 13 nouveaux patrons de sections de recherches
Photo d'illustration. Image de "Section de recherches", la série de la chaîne TF1 (Crédit photo: Alatele fr/ Flickr).
Photo d'illustration. Image de "Section de recherches", la série de la chaîne TF1 (Crédit photo: Alatele fr/ Flickr).

Qui sont les 13 nouveaux patrons de sections de recherches

Près d’un tiers des prestigieuses sections de recherches de la Gendarmerie changent de patron cet été. Treize de ces unités, qui regroupent la crème des enquêteurs, sur les 40, voient arriver un nouveau commandant.

Un renouvellement accentué par rapport à l’an dernier, où l’Arme avait annoncé dix changements. Les sections de recherches de Montpellier, Amiens, Lyon, Pau, Angers, Besançon, Nancy, Fort-de-France, Papeete et des transports aériens avaient alors changé de patron.

Lire aussi: Dix changements de patrons du côté des limiers de la Gendarmerie

Changements aux sections de recherches de Versailles, Orléans et Grenoble

Le colonel Andreu, commandant la section de recherches d’Orléans et le procureur Frédéric Chevallier (photo DR)

Cet été, le colonel Thomas Andreu prend la tête de la section de recherches de Versailles. C’est l’une des plus importantes de France. Il succède ainsi au colonel Hubert Percie du Sert. Ce dernier part pour le bureau des affaires criminelles au sein de la sous-direction de la police judiciaire de la Gendarmerie. La section de recherches d’Orléans, jusqu’ici commandée par Thomas Andreu, voit arriver de son côté le colonel Etienne Peltier. L’officier est attaché de sécurité intérieure à Londres.

De son côté, le colonel Philippe James prend la tête de la section de recherches de Grenoble. Chargé de mission au sein de la direction des opérations et de l’emploi de la direction générale, il succède au colonel Didier Plunian. Avec son homologue savoyarde, la section de recherches de Grenoble avait notamment contribué à l’enquête sur la disparition de la petite Maëlys. L’affaire, qui a débouché sur le dossier Nordhal Lelandais, est l’un des plus importants dossier criminel actuellement suivi dans l’Arme.

Metz, Strasbourg, Bourges, Limoges, Rouen

A Metz, c’est le lieutenant-colonel Denis Hebinger qui arrive. L’officier était en poste à la direction générale des relations internationales et de la stratégie du ministère des Armées. Toujours dans le Grand Est, le lieutenant-colonel Julien Jeammaud succède au colonel François Despres à la tête de la section de recherches de Strasbourg. Le premier était jusqu’ici le second à la section de recherches de Marseille.

Le lieutenant-colonel Robert rejoint la section de recherches de Bourges pour en prendre le commandement. Il était jusqu’ici commandant en second de la section de recherches de Nîmes. Le lieutenant-colonel Christophe Rolland devient le patron de la section de recherches de Limoges. Il quitte ainsi le commandement du groupe interministériel de recherches de Montpellier. Le lieutenant-colonel Thierry Jourdren prend par ailleurs la tête de la section de recherches de Rouen. Il arrive d’Angers où il était le numéro deux de la section de recherches. Il succède au colonel Cyrille Campoménoso. Ce dernier prend le commandement de la section de recherches de la gendarmerie maritime, basée à Houilles, dans les Yvelines.

Pointe-à-Pitre, Pamandzi, Saint-Denis, Ajaccio

Le lieutenant-colonel Joël Kerleau, adjoint au chef de bureau de la police judiciaire, rattaché à la sous-direction éponyme de la direction générale de la Gendarmerie, prend le commandement de la section de recherches de Pointe-à-Pitre et de la zone Caraïbes. Il succède au colonel Pierre-Yves Caniotti. Le lieutenant-colonel Olivier-Charles Pitt, second à la section de recherches de Lyon, prend le commandement de la section de recherches de Pamandzi, à Mayotte. Il prend le relais du lieutenant-colonel Jean-Jacques Quinet. Le chef d’escadron Fabrice Jandin, commandant la compagnie de gendarmerie de Mâcon, prend le commandement de la section de recherches de Saint-Denis, à La Réunion. Il prend le relais du colonel Nicolas Michel qui rejoint quant à lui la Corse où il prend le commandement de la section de recherches d’Ajaccio.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *