mercredi 20 mars 2019
Accueil / A la une / Pronostic vital engagé pour un gendarme de l’AGIGN de Mayotte, blessé lors d’une arrestation
Gendarme à Mayotte (Photo d’illustration /Gendarmerie).

Pronostic vital engagé pour un gendarme de l’AGIGN de Mayotte, blessé lors d’une arrestation

Deux gendarmes de l’antenne GIGN  (AGIGN) de Mayotte ont été blessés dont l’un très grièvement, lors de  l’arrestation  d’un homme recherché  pour vols et violences annonce Le Parisien.

Ils ont reçu des pierres et des pavés.

Victime d’une fracture du crâne, l’un des deux gendarmes, un maréchal des logis- chef ,  a son pronostic vital engagé et a été évacué vers la Réunion lundi après-mid. Son état était stabilisé.

Le deuxième militaire blessé souffre d’un traumatisme crânien et est sorti de l’hôpital.

La Gendarmerie a apporté son soutien dans un tweet aux deux militaires.

Les faits se sont sont passé à Bandrélé, au sud-est de l’île, vers 15 heures locales (14h à Paris) .

A l’arrivée des gendarmes, une dizaine de personnes leur ont jeté des pierres et des pavés, avant que le fugitif soit finalement maîtrisé. ” Rapidement, du renfort de l’antenne GIGN a pu les mettre en fuite mais trop tard malheureusement pour nos deux gendarmes qui sont grièvement blessés“, a raconté le colonel Philippe Leclercq, patron des gendarmes à Mayotte, joint par Le Parisien. ” Les agressions sur les gendarmes sont en constante augmentation ces dernières années, heureusement pas encore à l’arme à feu mais beaucoup à l’arme blanche ou avec des pierres. Un gendarme a perdu un œil encore récemment. Ces gendarmes sont visés car ils gênent ces individus dans leurs activités délinquantes”, a encore dit au Parisien  le colonel Leclerc.

Les auteurs des jets de pierre sont activement recherchés tandis que l’homme qui était recherché a bien été arrêté.

L’Essor souhaite à ces deux gendarmes un prompt rétablissement.

Un officier de Gendarmerie avait déjà été blessé l’année dernière après avoir reçu un pavé.

Lire aussi sur L’Essor : Mayotte : un lieutenant-colonel en réanimation après avoir reçu un pavé au visage

 

L’UNPRG apporte son soutien et interpelle le ministre de l’intérieur

Dans un communiqué, l’UNPRG apporte son soutien aux deux gendames.

“Ces violences sont pour le moins inacceptables. L’Etat de droit doit reprendre sa place dans ce département comme sur l’ensemble du territoire national. Il n’est pas tolérable que les représentants des forces de l’ordre soient visés par des attaques préméditées sans que l’Etat s’engage avec détermination pour y mettre un terme” écrit l’UNPRG qui sera “vigilante à la réponse apportée par le ministre de l’intérieur.”

Il s’agit d’éviter que de tels agissements se reproduisent, en renforçant l’autorité de l’Etat par l’octroi d’effectifs et de moyens supplémentaires aux forces de sécurité et à la justice” écrit encore l’association.

“Les interpellations des auteurs de ces tentatives de meurtres sont vivement espérées pour qu’ils soient présentés à la justice et justement condamnés” conclue Jacky Lefort, vice-président national de la commission communication.

 

 

 

A voir également

Un gendarme des Yvelines ouvre le feu après un refus d’obtempérer

A la suite d’un refus d’obtempérer et un franchissement de herse à la Queue-lez-Yvelines, un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *