vendredi 29 mai 2020
Accueil / A la une / Pourquoi la Gendarmerie ne fait pas (encore) appel à ses réservistes face au coronavirus
Des réservistes à l'entraînement en stand de tir (Archive - L.Picard / L'Essor)
Des réservistes à l'entraînement en stand de tir (Archive - L.Picard / L'Essor)

Pourquoi la Gendarmerie ne fait pas (encore) appel à ses réservistes face au coronavirus

Depuis la mise en place des mesures de confinement, le quotidien de la Gendarmerie est bouleversé. Notamment par le report de missions au profit d’un très grand nombre d’opérations de contrôles. La mobilisation est générale. L’Institution a activé très vite son plan de continuité de l‘activité. Il prévoit le renfort des réservistes, qui sont près de 30.000 aujourd’hui. Pourtant, très peu sont effectivement sollicités. La plupart des renforts prévus en amont de la crise ont même été suspendus. Une situation qui engendre de vives réactions dans les rangs de la réserve.

Jusqu’à présent, ce qui suscitait le plus d’incompréhension chez les réservistes, c’est bien le manque d’information. “Pourquoi ne nous envoie-t-on pas sur le terrain? Nous sommes des milliers à être disponibles. D’autant plus pendant cette période où beaucoup d’entre nous sommes au chômage technique”, s’interroge un réserviste de Rhône-Alpes. “On n’arrête pas de nous demander nos disponibilités, mais nous n’avons aucune convocation derrière”, commente un autre, sur un forum dédié aux réservistes.

Lire aussi: Coronavirus Covid-19 : le plan de continuité de la Gendarmerie

Des messages du commandement pour rassurer

Des questionnements auxquels le commandement des réserves de la Gendarmerie (CRG) a en partie répondu ce mardi. Un message leur a en effet été adressé via la plateforme Minotaur. Le général de division Olivier Kim, à la tête du CRG, commence par y remercier les réservistes de l’Arme pour leur disponibilité et les nombreux actes de volontariat reçus. Puis il explique que l’emploi des réservistes est pour le moment contenu afin de limiter la propagation du virus. “Vous êtes totalement intégrés dans la manœuvre, mais pour l‘heure, le respect du confinement est une priorité (…) et une contrainte que nous nous imposons dans l’intérêt de la Nation”. Il les invite également à se faire les relais des consignes de confinement auprès de leur entourage. En fin de message, il demande néanmoins aux réservistes de rester à l’écoute. Une conclusion qui laisse à penser à une mobilisation prochaine.

Dans certaines régions de gendarmerie, des messages ont également été adressés aux réservistes par leur commandement territorial pour expliquer les directives de suppression des renforts et la stratégie au niveau local. Depuis ces diffusions, les réservistes semblent davantage compréhensifs. “C’est logique”, explique un réserviste ancien de l’Arme à l’occasion d’une discussion autour du message du commandement des réserves. Dans mon ancienne unité, les équipes sont cloisonnées.Des binômes ou des trinômes ont été constitués et ils tournent exclusivement ensembles pour éviter de se refiler les microbes entre eux. Or nous sommes des vecteurs potentiels du virus. Il ne faut pas l’oublier! Si on débarque dans les unités et que l’on contamine les actives, ces dispositions n’auront servi à rien”, conclut-il. “Patience, écrit un autre. La crise va durer encore plusieurs semaines. Et nous serons là quand les actives ont besoin d’une relève”.

Le recours aux réservistes envisagé

D’après les informations de L‘Essor, le recours à la réserve est bel et bien prévu. Il pourrait intervenir prochainement, si la situation sanitaire venait à toucher  trop fortement le maintien des missions essentielles. Enfin, la sollicitation des réservistes est également envisagée à l’horizon du mois de mai, ainsi qu’à l’issue du confinement, pour participer à la reprise des activités de la Gendarmerie après plusieurs semaines de forte sollicitation des effectifs d’active.

Contactée, la direction générale confirme que des plans sont bien à l’étude concernant le déploiement de la réserve. Mais pour le moment, l’objectif est de préserver les capacités opérationnelles et de réserve de l’Arme. Pour cela, elle s’appuie actuellement sur le renfort de 3.700 élèves issus des écoles d’officiers, de sous-officiers et de gendarmes adjoints volontaires. Tous ont été dépêchés en unités territoriales ou au sein d’escadrons mobiles en l’espace de quelques jours à la suite de la fermeture des centres de formation.

Alors que les autorités prévoient le prolongement du confinement pour une période encore indéterminée, il semble important pour la Gendarmerie de préserver ses ressources et sa capacité d’action. Une stratégie à l’image du billet “Être et durer” publié par le directeur général de l’Arme, Christian Rodriguez, sur son blog il y a quelques jours.

LP

4 Commentaires

  1. Fred

    Pour des raisons purement budgétaires.

    Parce que les réservistes attendent déjà une année pour être payés depuis des années.
    Mais au moins la réserve existe, pas comme certaines lubies de communication et d’affichage:
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/11/20/la-garde-nationale-signe-une-charte-avec-les-territoires-uni-20661.html

    1,5 milliard d’euros non budgeté d’une promesse en l’air du candidat à présent locataire de l’Elysée étant la pire :
    https://lavoiedelepee.blogspot.com/2019/06/comment-reduire-la-cohesion-nationale.html

    • Cherioux

      Il faut arrêter de dire n importe quoi sur le versement des indemnités de missions de la réserve. Maintenant nous sommes payés en fin de mois si la mission est validée avant le 6 du mois.
      Il peux y avoir des cas isolés mais aujourd’hui hui c est nettement mieux.

  2. Maurice

    Les réserves des armées et de la gendarmerie nationale ont été réduites. On peut dire que cela arrive au mauvais moment!
    https://lemamouth.blogspot.com/2020/03/et-sans-aucun-doute-les-reservistes.html

  3. Fred

    Encore faut-il une mission intéressante avec les moyens de se protéger du COVID-19. Les suisses grognent de ne pas être utiles:
    https://www.lematin.ch/suisse/malaise-grandit-soldats-mobilises/story/20890881

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *