dimanche 7 juin 2020
Accueil / A la une / Petit lifting pour la charte du réserviste de la Gendarmerie
Réservistes de la Gendarmerie à la brigade territoriale autonome (BTA) de Mer. Crédit : ND.
Réservistes de la Gendarmerie à la brigade territoriale autonome (BTA) de Mer. Crédit : ND.

Petit lifting pour la charte du réserviste de la Gendarmerie

Après un peu plus d’un an d’existence, la charte du réserviste opérationnel et du réserviste citoyen de la Gendarmerie nationale est enfin officiellement approuvée. Dans le Journal officiel de ce samedi 22 février figure en effet l’arrêté du 13 février 2020 “portant approbation de la charte du réserviste opérationnel et du réserviste citoyen de la Gendarmerie nationale”.

Charte du réserviste ancienne formule

Le commandement des réserves de la Gendarmerie avait déjà mis en place ce texte dès décembre 2018, mais dans une version très légèrement différente. Signée par les réservistes de l’Institution, la charte ancienne formule comprenait en effet comme septième injonction “Le public comme tout individu, je respecterai”. Dans l’arrêté tout juste paru, cette phrase est devenue “Le public et chaque individu, je respecterai”.

Par ailleurs, l’ancienne charte commençait par ces mots: “Les réservistes opérationnels et citoyens adhèrent à la présente charte”. Dans la nouvelle formule (lire ci-dessous), ce sont les différents engagements qui se concluent par “J’ai pris connaissance des règles de conduite énoncées ci-dessus et m’engage à les appliquer”.

Lire aussi: Le général Olivier Kim, nouveau chef des réserves de la Gendarmerie dévoile sa feuille de route

Rien de très éloigné, donc, de ce qu’avait souhaité  le premier commandant des réserves de l’Arme le général Olivier Kim. Peu de temps après sa prise de commandement, il avait fait part de sa volonté d’adopter un tel texte, jugeant que le code de déontologie commun à la Police et à la Gendarmerie ne visait que l’active. “Il y avait donc un vide”, expliquait-il à L’Essor fin septembre 2018.

Trois chartes à signer pour les réservistes de la Gendarmerie

Depuis, une charte de déontologie du réserviste militaire a aussi été adoptée dans un arrêté du 9 décembre 2019. Ses rédacteurs se sont inspirés du texte de la Gendarmerie. Pourtant, “nous avons estimé que, dans ce domaine, abondance de biens ne nuit pas”, nous confiait alors un officier. Les réservistes de l’Institution devait donc également signer ce texte pourtant très proche. Désormais obligé de parapher la dernière charte avant le 31 décembre 2020, les réservistes de l’Arme seront donc comblés au niveau déontologie!

La nouvelle charte n’est pas la seule réforme menée au cours de l’année par le commandement des réserves. Il y a plus d’un mois, au cours du séminaire des réserves, le major-général a ainsi annoncé le nouveau projet de structuration des états-majors régionaux des réserves.

MG

Charte du réserviste opérationnel et du réserviste citoyen de la Gendarmerie nationale

La réserve opérationnelle et la réserve citoyenne de la gendarmerie sont composées de volontaires, hommes et femmes, issus de la société civile qui ont décidé de s’engager au sein de la gendarmerie nationale pour mieux protéger leurs concitoyens, l’Etat-Nation et les espaces face à la délinquance, à la criminalité et au terrorisme.

1. Comme les gendarmes d’active, aux lois et règlements, je me conformerai et le commandement militaire, je respecterai.

2. A la déontologie du gendarme, je m’attacherai et de mon statut de réserviste, un usage approprié, respectueux et digne, je ferai.

3. Au devoir de réserve et de discrétion, je veillerai et les informations liées au service de la gendarmerie, je protégerai.

4. Pour la protection de mon Pays, de la Nation et de la Patrie, sans compter, je m’engagerai.

5. Ma tenue et mes insignes, je respecterai et en service comme hors service, à l’image que je donne, je m’attacherai.

6. A la préparation de ma mission et à la stricte neutralité dans son accomplissement, je veillerai.

7. Le public et chaque individu, je respecterai.

8. Au rayonnement de la gendarmerie, je contribuerai et aux côtés des responsables économiques, politiques et sociaux, le lien Armées-Nation, je renforcerai.

9. Avec nos partenaires militaires, administratifs et judiciaires, pour l’intérêt général et le bien du service, je servirai.

De mon engagement et du sentiment du devoir accompli, une grande satisfaction, je retirerai.

J’ai pris connaissance des règles de conduite énoncées ci-dessus et m’engage à les appliquer.

(Date, Grade, Prénom, Nom, Signature)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *