vendredi 23 octobre 2020
Accueil / A la Une / Pas de censure à l’Essor. Ni de censeurs…

Pas de censure à l’Essor. Ni de censeurs…

Pas de censure à l’Essor. Ni de censeurs…

Le 25 juillet nous avons mis en ligne sur ce site une photo sur laquelle on voit, de gauche à droite, MM Alexandre Benalla, le général de brigade Bio-Farina, commandant militaire de l’Elysée (mis à cette place par François Hollande), et le préfet Prouteau,  commandant du GIGN il y a 45 ans. Photo prise par un autre ancien du GIGN à l’occasion d’une fête organisée à l’occasion de cet anniversaire par “l’Association des Actifs, Anciens et Amis du GIGN”  (AAAGIGN), qui a pour but de porter assistance aux actifs et anciens du GIGN ainsi qu’à leurs familles, et que préside Christian Prouteau.

Cette photo, bien que déjà diffusée dans notre magazine papier N°517, daté mai 2018, nous semblait en effet avoir un intérêt par rapport à “l’affaire Benalla” car elle montre, mieux qu’un long discours, que Alexandre Benalla était invité, parmi d’autres “personnalités économiques, politiques et militaires”, à ce genre de sympathique raout à dominante gendarmique…

Comme on nous reprochait un « détournement”, pour un document dont en effet nous ne possédions pas les droits, j’ai pris la décision de retirer cet article, dès le vendredi 27 au soir.

Non pas à cause des pressions qui ont été faites sur nous, mais parce que j’ai estimé que la base légale de notre position était incertaine. *

Ceci étant dit, je me réjouis que cette petite affaire, dans la grande, ait enflammé les réseaux sociaux. C’est l’occasion pour eux de s’intéresser à nous…

Cela me donne l’occasion de rectifier quelques erreurs :

– L’Essor est une entreprise commerciale privée, dont le seul actionnaire est également son directeur, journaliste professionnel depuis 1970… ;

  • L’Essor de la Gendarmerie Nationale, qui existe depuis 1936, a toujours défendu les gendarmes, mais pas toujours la direction générale de la Gendarmerie…, qui pourtant, à différentes reprises, a reconnu que l’Essor était une des voix des gendarmes ;
  • https://lessor.org/video-discours-du-general-favier-lors-du-80eme-anniversaire-de-lessor/
  • Il n’y a donc pas eu de  censure, car, à l’Essor, nous ne connaissons aucun censeur… Des remarques, oui ; des consignes, non !… Et comme nous ne sommes pas des gendarmes, encore soumis au devoir de réserve, notre liberté d’expression est totale, dans la recherche permanente de l’objectivité, au service de nos lecteurs, abonnés ou internautes.

Alain Dumait, directeur de l’Essor de la Gendarmerie

  * Ceux qui veulent absolument retrouver ce document se procureront le n° 517 de l’Essor Magazine, et se reporteront à la page 22. Disponible sur la boutique de l’Essor http://www.boutique-aboweb.com/essor/www/product/index/id/15x

Crowdfunding campaign banner

2 Commentaires

  1. Demarsy

    Félicitations pour votre mise au point concernant l’indepe Journalistique de l’Essor

  2. La voie du Gendarme est toujours plus importante que celle de sa direction!
    Amitiés d’un Policier récemment retraité et heureux de l’être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.