L'Essor

Panne de courant à Tahiti: les gendarmes sur le pont

Le port autonome de Papeete sur l'île de Tahiti (Ph: Rbouissou/CC BY-SA 3.0)

Le port autonome de Papeete sur l'île de Tahiti (Ph: Rbouissou/CC BY-SA 3.0)

Des gendarmes et des policiers déployés en urgence dans Tahiti pour gérer la circulation et éviter la panique. La situation aurait en effet pu virer au chaos jeudi sur la principale île de la Polynésie française frappée par une panne électrique géante.

Lire aussi sur L’Essor: Le colonel Frédéric Boudier, à la tête des gendarmes de Polynésie

Tout a commencé à 15h30, avec un incendie à la centrale électrique de Punaruu. Le sinistre a touché “un transformateur qui fait office de péage entre le producteur d’électricité, EDT, et le distributeur, la TEP”, a précisé à l’AFP Christophe Deschamps, le directeur de cabinet du haut-commissariat, qui a dirigé le PC de crise. Quarante-deux pompiers provenant de cinq casernes sont alors intervenus sur le site.

Les infrastructure sensibles de Tahiti préservées

“Si l’incendie a été maîtrisé moins d’une heure après le début de la panne, le courant n’a pu être rétabli intégralement qu’à 19h10 dans la soirée”, explique le média local Tahiti-infos. Les groupes électrogènes des infrastructures sensibles, tels les hôpitaux, les cliniques, le port et l’aéroport ont fonctionné. Un centre de dialyse en revanche n’a pu continuer à fonctionner. Le gestionnaire de l’électricité a pu rétablir le courant sur la majeure partie de l’île à 19H15.