mercredi 30 septembre 2020
Accueil / A la Une / Nouvelles rassurantes pour les deux policiers blessés à Viry Châtillon: ils sont hors de danger
essor procès policier meurtre Marseille
(Photo illustration SD/ Essor)

Nouvelles rassurantes pour les deux policiers blessés à Viry Châtillon: ils sont hors de danger

Les deux policiers brûlés à Viry-Châtillon sont hors de danger, mais souffrent d’importantes séquelles. La colère gronde encore et le ministre est à Rouen pour rencontrer des policiers 

 Les deux policiers gravement brûlés lors de l’attaque aux cocktails Molotov à Viry-Châtillon (Essonne) sont “hors de
danger”, mais le traitement de leurs séquelles va être “très long”, a annoncé lundi à l’AFP un médecin de l’hôpital Saint-Louis à Paris.
“Les deux sont sauvés. Leur vie est hors de danger. Ca ne veut pas dire que le traitement est terminé au niveau des blessures fonctionnelles et esthétiques. Leur parcours médical n’est pas terminé (…) ça va être encore très long”, a déclaré le professeur Maurice Mimoun, chef du service de chirurgie plastique, esthétique et traitement des brûlés de l’hôpital où avaient été admis les deux policiers après leur agression le 8 octobre.

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve devait assister lundi à Rouen à une réunion entre le patron de la police
Jean-Marc Falcone et les syndicats et rencontrer des policiers, au huitième jour de leur mouvement de grogne, a-t-on appris auprès de son entourage confirmant une information de France Bleu Normandie.
Le ministre de l’Intérieur doit assister à une réunion en compagnie du directeur général de la police nationale (DGPN) avec les syndicats de police, dans le cadre des concertations lancées lundi dans les départements après les manifestations de mécontentement des policiers, a-t-on précisé place Beauvau.
Le ministre de l’Intérieur doit également aller à la rencontre d’une centaine de policiers lors de visites dans des commissariats.
Dimanche, Bernard Cazeneuve s’est rendu dans deux commissariats, dont celui
de Créteil (Val-de-Marne), où il a rencontré une cinquantaine de fonctionnaires de police pendant deux heures et demie. Il s’est par ailleurs
entretenu avec deux policiers issus du mouvement de protestation des forces de l’ordre, en marge de ce déplacement.
AFP

(Photo d'illustration L'Essor.)
(Photo d’illustration L’Essor.)
Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *