dimanche 20 septembre 2020
Accueil / A la Une / Mutilations de chevaux: les recommandations de la Gendarmerie
Les mutilations d'équidés se multiplient partout en France.
Des chevaux dans un pré. (Illustration - Photofoco/Pxhere)

Mutilations de chevaux: les recommandations de la Gendarmerie

Suite à la multiplication des actes de cruauté, mutilations et meurtres qui ciblent des chevaux et autres équidés ces derniers mois, la Gendarmerie vient de diffuser une série de recommandations à destination des éleveurs et professionnels du milieu.

Des conseils élaborés par l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (Oclaesp). Le service, basé à la direction générale de la Gendarmerie, bénéficie en effet d’un important réseau dans les milieux agricoles. Le message a d’ailleurs été largement relayé depuis 24h par les organisations du monde équestre comme l’Institut français du cheval et de l’équitation ou encore le groupement hippique national.

Il s’agit d’une première réponse aux inquiétudes des propriétaires d’équidés. Ils font en effet face à une forte hausse des actes de cruauté visant leurs animaux. Les gendarmes mènent d’ailleurs plusieurs enquêtes pour des faits recensés un peu partout sur le territoire. Depuis le début d’année, une douzaine de chevaux, ânes et poneys ont ainsi péri. “À ce stade, l’Institution ne privilégie, aucune hypothèse quant aux mobiles ou à l’identité des auteurs”.

Lire aussi: La Gendarmerie enquête sur des mutilations et meurtres d’équidés

Mises en garde et recommandations de la Gendarmerie

  • Effectuez une surveillance quotidienne des chevaux aux prés ;
  • Évitez de laisser un licol quand l’animal est au pré ;
  • Si vous en avez la possibilité, vous pouvez envisager la pose d’une petite caméra de chasse ;
  • Signalez aux unités de Gendarmerie en appelant le 17, tout comportement suspect à proximité des pâtures (stationnement de véhicules ou présence inhabituelle d’individus) ;
  • Si vous êtes concernés par les faits décrits, appelez le 17 également. Ne procédez à aucune modification des lieux, portez plainte le plus rapidement possible.

Une infographie reprenant ces conseils a également vu le jour. Les patrouilles de proximité pourront ainsi la distribuer directement aux propriétaires d’équidés sous forme de flyers.

Mutilations de chevaux et équidés: les recommandations de la Gendarmerie

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *