vendredi 4 décembre 2020
Accueil / A la Une / Muriel Jourda, co-rapporteur de la mission d’information : “le fonctionnement de la Gendarmerie n’a pas été au coeur de l’affaire Benalla”
Muriel Jourda à la tribune du sénat (Photo DR)

Muriel Jourda, co-rapporteur de la mission d’information : “le fonctionnement de la Gendarmerie n’a pas été au coeur de l’affaire Benalla”

Muriel Jourda était co-rapporteur avec Jean-Pierre Sueur, à gauche,  de la commission présidée par Philippe Bas, au centre (photo DR)

Les Français l’ont découverte avec l’affaire Benalla. Muriel Jourda, sénatrice du Morbihan (LR) depuis octobre 2017 , a été en première ligne en tant que co-rapporteur avec Jean-Pierre Sueur (PS Loiret), de la mission d’information de la commission des lois consacrée à cette affaire. (*)

Cette jeune et discrète sénatrice de 51 ans,  qui a été maire de la commune de Port-Louis, et toujours conseillère départementale du canton de Hennebont, est aussi très concernée par la Gendarmerie.

Fille de gendarme

Muriel Jourda, est en effet la fille d’un ancien gendarme maritime, devenu avocat, et notamment défenseur de la Gendarmerie au titre de la protection fonctionnelle. Elle même avocate, associée à son père dont elle a pris la suite,  a défendu régulièrement des gendarmes.

Pour L’Essor, elle a accepté de parler de la mission Benalla et de la Gendarmerie.

L’Essor  : Estimez vous que la Gendarmerie est touchée par les travaux de la mission d’information?

Muriel Jourda : Le fonctionnement de la Gendarmerie n’a pas été au coeur des dossiers de cette commission, ce n’était pas le sujet. Nous avons voulu simplement expliquer la promotion soudaine d’Alexandre Benalla au grade de lieutenant-colonel de la réserve opérationnelle, une nomination atypique qui a été considérée comme un dysfonctionnement. Nous avons également critiqué le fait que le fonctionnement normal de la Gendarmerie soit entravé par un collaborateur qui n’y avait pas sa place.

L’Essor : Cette affaire a t-elle entamé votre confiance et celle de vos collègues dans la Gendarmerie?

M.J : Non, cela n’a aucunement entaché l’estime que je porte à la Gendarmerie. Par ailleurs, son directeur général, le général Lizurey a été très correct et a assumé cette nomination.  Au contraire, les deux propositions que nous avons formulées, dont l’une, la 10, vise à “renforcer la rigueur des règles de sélection dans la composante ‘spécialiste’ de sa réserve opérationnelle“, sont plutôt une aide pour la Gendarmerie. Cela lui offre un cadre précis pour des nominations cohérentes dans la réserve opérationnelle, car nous avons bien conscience qu’il peut être très difficile pour la direction de la Gendarmerie de résister quand une demande émane de quelqu’un proche du président de la République ou d’un ministre. En outre, nous avons souhaité que la mission de protection du président de la République ne soit confiée qu’à des professionnels aguerris tels que les gendarmes du GSPR.

L’Essor : Pensez vous que l’Etat va donne une suite à vos propositions?

M.J : Personne n’oblige l’Etat à nous suivre, mais il serait de bon aloi que l’exécutif nous suive, car notre but est d’essayer de minimiser les risques que de tels dysfonctionnements se reproduisent. Par exemple, si des vérifications administratives avaient été faites, comme nous le préconisons dans la proposition 5 , Alexandre Benalla n’aurait probablement pas été recruté.

L’Essor : Que répondez vous aux accusations d’un rapport jugé partisan?

M.J : On a beaucoup fait de ce dossier une affaire politique, mais notre mandat est bien plus noble, c’est un travail que nous avons effectué au nom des Français et le Sénat est une institution qui a une haute opinion de la démocratie.

Lire aussi sur L’EssorRéserves : le Sénat veut renforcer la transparence des recrutements et les règles de sélection

Propos recueillis par Didier CHALUMEAU

(*) Présidée par Philippe Bas (LR Manche)

Lire le rapport complet ici 

Télécharger (PDF)

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. Pierre

    Que ils laissent la Gendarmerie tranquille, un corps propre car de fonctionnement militaire ! Pas de passe droit ou de petite tambouille politique ! Ici ces la valeur des. Hommes meritent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.