vendredi 25 septembre 2020
Accueil / A la Une / Municipales : le colonel (ER) Benoît Kandel à l’assaut de Nice
Le colonel Benoit Kandel part à l'assaut de la mairie de Nice (Photo DR)

Municipales : le colonel (ER) Benoît Kandel à l’assaut de Nice

Benoît Kandel
L’ancien patron des gendarmes des Alpes-Maritimes Benoît Kandel  (Crédit photo: D.C/ L’Essor)

Le colonel en retraite Benoît Kandel se lance à l’assaut de la mairie de Nice. Il se présente contre le maire sortant Christian Estrosi (LR) dont il a été le premier adjoint pendant cinq ans de 2008 à 2013.

L’officier en retraite de 59 ans est candidat “de la droite et des indépendants”. Il bénéficie du soutien du Centre national des indépendants et paysans (Cnip). Il avait quitté l’Arme pour entrer en politique aux côtés de Christian Estrosi. En 2008, le maire de Nice en avait fait son premier adjoint en charge de la sécurité. Sur sa lancée, l’ancien commandant du groupement des Alpes-Maritimes rafle en 2009 le 12ème canton de Nice aux élections cantonales. Réélu, il devient rapporteur général du budget du conseil général sous la présidence d’Eric Ciotti, dont il est resté proche.

Benoît Kandel candidat dans la circonscription de Christian Estrosi

Mais en 2013, le torchon brûle avec Christian Estrosi qui le prive de ses délégations. Dans la foulée, il est exclu de l’UMP. On lui reproche d’avoir initié un rapprochement avec le Front national à la suite d’une rencontre avec Marine le Pen. Si Benoît Kandel n’a jamais nié cette rencontre informelle avec la présidente du FN, il s’est tenu à distance de ce dernier parti politique.

Lire aussi: Benoît Kandel, l’ancien gendarme qui défie la candidate de Christian Estrosi aux législatives

Ce n’est pas la première fois que l’ancien gendarme défie son ancien patron. En 2014, il a été élu conseiller municipal (DVD) sur la liste conduite par Olivier Bettati, une figure de la droite niçoise. Et en 2017, Benoît Kandel se présente aux élections législatives dans la circonscription historique de Christian Estrosi, la 5ème des Alpes-Maritimes. Il n’avait toutefois pas affronté le maire de Nice à cette élection. L’ancien gendarme avait perdu face à Marine Brenier, la candidate des Républicains, terminant cinquième avec 4,63 % des voix.

Non lieu dans l’affaire des parkings

A l’époque, Benoît Kandel traîne une affaire handicapante. En 2014, il a été mis en examen dans l’affaire de la société d’économie mixte gérant les parkings. Il en était le président pour la ville de Nice entre 2008 et 2013 et était sous le coup de pas moins de 17 chefs d’accusation dont corruption et escroquerie en bande organisée.

Totalement blanchi par la chambre de l’instruction de la cour d’appel d’Aix-en-Provence le 28 novembre 2019, il remonte à l’assaut électoral dans des circonstances bien différentes. Ses chevaux de bataille? La sécurité, la proximité, ainsi que l’honnêteté en politique. Il vient d’ailleurs de faire sienne les 30 propositions d’Anticor pour davantage d’éthique et de transparence dans les communes.

Professeur de maintien de l’ordre à l’EOGN

Saint-Cyrien, Benoît Kandel, débute sa carrière dans l’Arme au groupement blindé de gendarmerie mobile de Versailles – Satory (GBGM). Il est d’abord chef de peloton sur VBC 90 à l’escadron 3/1. Puis  il commande l’escadron 4/1 sur AMX 13 ensuite équipé de véhicules à roues blindés. Puis, cet instructeur commando enseigne l’ordre public et le maintien de l’ordre à l’école des officiers de la Gendarmerie. Il commande ensuite la compagnie de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) avant d’intégrer la direction du personnel sous-officiers à la direction générale. Après l’École de guerre, il devient adjoint au chef du bureau du personnel officier. Son supérieur est alors le colonel Roland Gilles, futur patron des gendarmes. Un poste où il mettra en place les carrières à dominante, la mobilité à quatre ans et la gestion des hauts potentiels.

D.C

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. Max

    Face à ESTROSI? Aucune chance…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *