samedi 8 août 2020
Accueil / A la Une / Mulhouse : un homme tire avec un pistolet d’alarme sur un gendarme et sa famille
Gendarmerie Mulhouse
La caserne de Gendarmerie de Mulhouse (Capture d'écran Google street view)

Mulhouse : un homme tire avec un pistolet d’alarme sur un gendarme et sa famille

Plus de peur que de mal à Mulhouse dimanche soir où un individu a tiré avec une arme en direction d’une famille d’un gendarme qui se trouvait sur sa terrasse de la caserne abritant la compagnie. Il s’agissait en fait d’un pistolet d’alarme. Grâce à son immatriculation relevée par le gendarme, l’homme, un Kosovar, a été interpellé. Il est en garde à vue.

Les faits, relatés par Les Dernières nouvelles d’Alsace surviennent dimanche soir. La famille de ce gendarme du Psig-Sabre de Mulhouse dîne sur sa terrasse dans l’enceinte de la compagnie de Mulhouse. Soudain, elle entend une détonation mais personne n’est atteint. Le père de famille voit immédiatement une voiture arrêtée en bas de l’immeuble. Le conducteur pointe une arme dans sa direction. L’individu, accompagnée d’une passagère, démarre en trombe mais le militaire a le temps de relever sa plaque d’immatriculation.

L’alerte donnée, un dispositif conséquent est mis en place. Rapidement,  le véhicule est localisé sur le parking d’un hôtel de Morschwiller-le-Bas. (Haut-Rhin). Les gendarmes comprennent que l’homme dort dans cet établissement et montent une souricière. Vers une heure du matin, il sort de sa chambre pour se diriger vers sa voiture. Il est interpellé après une brève tentative de fuite. Sa passagère n’était pas avec lui et est activement recherchée.

Pas de piste terroriste en l’état

Ce saisonnier de 33 ans en situation régulière en France, installé avec sa femme et leur enfant depuis 7 ans à Morschwiller-le-Bas, est connu des services de police pour des violences envers sa femme. Il était convoqué dans les prochains jours par la justice dans le cadre de ces violences.

Selon les DNA, les enquêteurs estiment qu’il n’a pas de profil terroriste mais ne privilégient aucune hypothèse pour expliquer son geste. Le pistolet d’alarme, réplique d’une arme automatique fonctionnant avec des cartouches à blanc, a été retrouvé et saisi.

Lire aussi sur L’EssorSécurité des gendarmes : le colonel Luc Guyennon est le premier coordonnateur national de la protection

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *