dimanche 20 octobre 2019
Accueil / A la une / Mort de Steve Maia Caniço: une enquête administrative ouverte suite à des commentaires ironiques
Le siège de l'Inspection générale de la Gendarmerie nationale, au fort de Vanves (Crédit photo: Capture d'écran Google maps).
Le siège de l'Inspection générale de la Gendarmerie nationale, au fort de Vanves (Crédit photo: Capture d'écran Google maps).

Mort de Steve Maia Caniço: une enquête administrative ouverte suite à des commentaires ironiques

Sa mauvaise blague pourrait lui coûter cher. Un gendarme va être convoqué après la publication de commentaires ironiques publiés sur Facebook avec un compte sous pseudonyme, apprend-on ce jeudi 1er août. Il sera interrogé dans le cadre d’une enquête administrative.

Sur les réseaux sociaux, le gendarme aurait ironisé à propos de la découverte du corps du jeune Steve Maia Caniço. Cet animateur en périscolaire avait disparu dans des conditions controversées le soir de la fête de la musique. Ce jour-là, vers 4h du matin, la Police nationale était intervenue pour mettre fin à la fête, quai Wilson, sur l’île de Nantes entourée par la Loire. Une navette fluviale vient tout juste de retrouvé son corps, immergé dans la Loire depuis plus d’un mois.

Afficher une carte plus grande

Commentaires ironiques

Mais dans l’intervalle, ses proches avaient alerté sur sa disparition sur les réseaux sociaux à l’aide du mot-dièse “Où est Steve”. Une expression qui avait suscité des moqueries malvenues. La capture d’écran diffusée mettant en cause des commentaires inappropriés montre ainsi un internaute déclarer “Steeve is in the water”. De même, une autre capture d’écran rapporte les propos d’un internaute présenté comme un policier répondant de manière provocatrice au mot-dièse: “Où est Steve? Bah maintenant il est au frigo”.

Et ces commentaires malvenus ont fait réagir dans la communauté des forces de l’ordre. Exemple avec Harrybogirl, qui affirme faire partie des forces de sécurité intérieure. “Je n’ai aucun avis sur la mort de Steve, écrit-elle. En revanche, j’ai un avis sur les forces de l’ordre qui ironisent sur la mort de ce jeune: fermez bien vos bouches.

Les circonstances de la mort de Steve mettent en difficulté le gouvernement. Si l’enquête administrative de l’Inspection générale de la police nationale, dévoilée par l’exécutif, a estimé que l’usage de la force, le soir du 21 juin, était justifié et “n’est pas apparu disproportionné”, le parquet de Nantes a lui ouvert une information judiciaire contre X pour homicide involontaire.

A voir également

Le général d'armée Richard Lizurey (au centre) a fait son adieu aux armes mardi 15 octobre dans la cour d'honneur des Invalides à Paris (Ph: M.GUYOT/ESSOR)

Adieu aux armes du général Lizurey, “homme d’honneur et d’écoute” (vidéo)

Le directeur général de la Gendarmerie, le général d'armée Richard Lizurey a fait son adieu aux armes mardi 15 octobre aux Invalides à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *