mardi 29 septembre 2020
Accueil / A la Une / Mort d’Adama Traoré : l’enquête dépaysée à Paris
Photo d'illustration (Photo S.D L'Essor).
Photo d'illustration (Photo S.D L'Essor).

Mort d’Adama Traoré : l’enquête dépaysée à Paris

L’instruction a été dépaysée à Paris. Par ailleurs, les trois premiers gendarmes à être intervenus sortent de leur silence par la voix de leur avocate.

L’information judiciaire ouverte après la mort d’Adama Traoré, jeune homme de 24 ans décédé lors de son interpellation par les gendarmes en juillet à Beaumont-sur-Oise (Val-d’Oise), a été dépaysée àParis, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.
Visant des faits de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, l’instruction était jusqu’alors en cours à Pontoise. La famille du jeune homme, très critique à l’égard de la conduite de l’enquête, avait demandé que l’affaire soit dépaysée.

Ils maintiennent leur version des faitsJustice (Photo Matthieu GUYOT/Essor)

Par ailleurs, l’avocate des trois premiers gendarmes à être intervenus le jour de l’interpellation d’Adama Traoré s’est exprimé pour la première fois dernièrement dans le Parisien .  Ses clients, “mutés et menacés de mort”, veulent aujourd’hui livrer leur version des faits.” indique l’avocate, M° Caty Richard. “Pour mes clients aussi les conséquences humaines de ce drame sont terribles, depuis, ils ont fait l’objet de menaces de mort, ils ont été mutés très rapidement dans leur intérêt. Un déménagement brutal pour eux et leur famille”, raconte l’avocate.

“Mes clients n’avaient pas envie de se justifier sur ces faits alors qu’il ne s’est rien passé d’anormal lors de leur mission”, mais aujourd’hui, ils ont trop entendu dire qu’on leur reprochait des violences ayant entraîné la mort, puis un homicide involontaire et maintenant une non-assistance à personne en danger”, poursuit-elle dans le Parisien .

Pour elle, leur version des faits n’a pas varié. L’avocate le répète: “Mes clients n’ont rien remarqué d’anormal quant à son état de santé. A chaque fois, Adama Traoré est reparti en courant”, ils l’ont perdu de vue et il s’est réfugié dans un appartement.” C’est là où il a fait un malaise mortel à la suite de son interpellation.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *