samedi 17 août 2019
Accueil / A la une / L’image du directeur général de la Gendarmerie utilisée pour une manipulation
Le directeur général de la Gendarmerie, le général d'armée Richard Lizurey (Ph: M.GUYOT/ESSOR)
Le directeur général de la Gendarmerie, le général d'armée Richard Lizurey (Ph: M.GUYOT/ESSOR)

L’image du directeur général de la Gendarmerie utilisée pour une manipulation

La manifestation du 17 novembre contre les hausses de carburant génère de sombres manipulations auxquelles la Gendarmerie et son directeur sont associés bien malgré eux. Tout a commencé sur Facebook, avec un compte dont le seul message public est une photographie du directeur général de la Gendarmerie, le général d’armée Richard Lizurey, interviewé sur le plateau de BFM TV. Il est légendé ainsi:

“bande de fumiers !!! ils ont vraiment tout prévus pour pas qu’on se révolte ! on sera des millions ! ils ne pourront rien faire ! ON EN A MARRE !!!!!!”

Capture d'écran du photo montage attribuant des faux propos au directeur général de la Gendarmerie
Capture d’écran du photo montage attribuant des faux propos au directeur général de la Gendarmerie

Ce photomontage grossier présente comme une citation du directeur général la phrase “les contrevenants sont prévenus“. En dessous, le bandeau “Alerte info” de la chaîne d’information en continu a été modifié pour résumer  les termes de l’article L412-1 du code de la route qui réprime l’entrave ou la gêne à la circulation. 

Relayé sur les réseaux sociaux

Largement relayé, ce montage continuera sa vie sur Twitter, notamment sur un compte dont les premiers messages datent du 28 octobre et consistent en une dizaine de messages de soutien au blocage du 17 novembre.

Dès le lendemain, ses imprécations quittent le combat contre la hausse de carburant stricto sensu pour s’élargir, pêle-mêle, aux francs-maçons, migrants, juifs, homosexuels et musulmans. Il injurie par ailleurs volontiers le président de la République (“petit merdeux”,“escro” (sic), “corrompu” et autre “négrophile”), ou encore la députée (LFI) Danièle Obono, qualifiée de “négresse”.

Démenti “avec la plus grande force”

Le 31 octobre, ce compte ordurier relaye le fameux photomontage, avec un succès  limité,  160 retweets et 80 mentions “J’aime” au 5 novembre. 

Cela va néanmoins conduire la Gendarmerie a démentir, “avec la plus grande force”  cette diffusion sur Twitter de “fausses informations au sujet de prétendues consignes données aux forces de l’ordre à l’occasion du mouvement qui s’annonce pour protester contre les hausses du prix du carburant le 17 novembre prochain”. 

Détail navrant, l’Institution précise que les images utilisées sont extraites de l’Intervention de Richard Lizurey en mars dernier “lors du tragique décès du colonel Arnaud Beltrame”. Las, la vérité est toujours moins séduisante que la manipulation. Lundi matin, le post Facebook mensonger, issu d’un compte anonyme, avait été partagé 35.363 fois, quand, sur le compte officiel de l’Institution, le démenti n’avait été relayé que 3.005 fois.

Matthieu Guyot 

A voir également

Refus d’obtempérer dans le Maine-et-Loire: un gendarme blessé

Un gendarme du peloton motorisé a été blessé ce 15 août lors d'un refus d'obtempérer lors d'un contrôle à Chemiré-sur-Sarthe. (Maine-et-Loire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *