vendredi 13 décembre 2019
Accueil / A la une / Magistrate attaquée au LBD devant chez elle: la Gendarmerie chargée de l’enquête
Illustration (SD/L'Essor).

Magistrate attaquée au LBD devant chez elle: la Gendarmerie chargée de l’enquête

Une magistrate a été agressée lundi matin à son domicile avec un LBD (lanceur de balles de défense). Les blessuress de cette présidente de la cour d’assises des Yvelines ne sont pas connues avec précision. Mais son pronostic vital n’est pas engagé. La section de recherches de Versailles est chargée de l’enquête.

Un important dispositif de recherches a été mis en place par la Gendarmerie afin d’identifier le ou les auteurs d’un tir de lanceur de balles de défense ayant atteint et blessé une magistrate. La section de recherches de Versailles pilote cette enquête sensible. Magali Tabareau a été touchée à l’oeil selon le Parisien. Selon le journal, deux hommes ont sonné à la porte de son domicile vers 9 heures. Lorsqu’elle a ouvert, ils ont tiré dans l’œil avec ce qui semble être un flash-ball.

Selon une source proche de l’enquête, les agresseurs “ne sont pas venus là par hasard” et la victime a été délibérément visée en raison de ses fonctions. Les gendarmes ont été prévenus par un membre de sa famille. Selon Le Parisien, cette magistrate a commencé sa carrière comme juge d’instruction à Versailles en 2004. Elle a présidé une chambre du tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine) entre 2011 et 2015 avant de continuer aux assises à Versailles. Elle devait présider à la rentrée la nouvelle cour criminelle départementale.

A voir également

Passage en revue des troupes par le général de brigade Christophe Boyer, commandant l'Ecole des officiers de la Gendarmerie de Melun, ce vendredi 15 février lors de la cérémonie en hommage aux gendarmes décédés en 2018 (Ph: M.GUYOT/ESSOR)

Qui sont les officiers prometteurs du tableau d’avancement 2019?

Publié il y a quelques jours, le très attendu tableau d’avancement des officiers de la Gendarmerie 2019 révèle les jeunes pousses prometteuses de l’Arme.

Un commentaire

  1. kilo

    Inutile de préciser que les moyens qui vont être mis en oeuvre seront sans limites et la sanction pour les auteurs sera au maximum de ce que prévoit le code pénal !
    Si toutes les agressions pouvaient faire preuves d’un même traitement, notre pays ne pourrait que s’en porter mieux !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *