vendredi 22 novembre 2019
Accueil / A la une / Maggy Biskupski, la présidente de Mobilisation des policiers en colère, retrouvée morte (vidéo)

Maggy Biskupski, la présidente de Mobilisation des policiers en colère, retrouvée morte (vidéo)

Le corps de la présidente de l’association Mobilisation des policiers en colère, Maggy Biskupski, a été retrouvé sans vie, ce lundi 12 novembre, à son domicile. La policière de 36 ans était devenue une personnalité publique en raison de son engagement dans la fronde policière d’octobre 2016.

Suite à l’agression aux cocktails molotov de deux policiers à Viry-Châtillon (Essonne), une association, Mobilisation des policiers en colère, avait été créée. Maggy Biskupski, policière à la brigade anti-criminalité des Yvelines, en avait pris la présidence. Deux mois après la création de l‘association, une manifestation avait été organisée aux Invalides. Une grogne inédite, en dehors du traditionnel cadre syndical.

Lire sur L’Essor : Paris : des “policiers en colère” veulent être reçus et entendus par leur ministre

https://platform.twitter.com/widgets.js

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a fait part dans un tweet de sa tristesse suite à l’annonce du décès de la jeune femme. Les enquêteurs privilégient la piste du suicide. Une lettre aurait été retrouvée près du corps. L’association Gendarmes et citoyens estime que son suicide probable “délivre un énième signal aux dirigeants politiques”. Le député Alexis Corbière (LFI, Seine-Saint-Denis), a lui appelé à la création d’une commission d’enquête sur les suicides dans la Gendarmerie et la Police.

L’engagement de Maggy Biskupski s’était soldé par une procédure, en cours, devant l’Inspection générale de la police nationale. Elle avait été convoquée, ainsi que trois autres policiers, pour “manquements” au devoir de réserve.

Lire aussi sur L’Essor : Quatre policiers convoqués par l’IGPN pour des propos tenus un an après l’attaque de Viry-Châtillon

A voir également

Un prix pour la première bande dessinée sur le GIGN

La première bande dessinée sur le GIGN cartonne. Elle a reçu le prix de la BD du salon du livre de Rambouillet et dépasse les 10.000 exemplaires vendus.

Un commentaire

  1. yolande fournier

    Une immense tristesse. Mes plus sincères condoléance à sa famille, à ses compagnons d’armes, et ses amis. Au revoir Maggy, reposez en paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *