L'Essor

L’UNPRG demande la fin du “bradage des grades dans la réserve” et s’interroge sur l’utilité des grades dans la réserve citoyenne

Dans une tribune l’UNPRG, première association de gendarmes avec 30000 membres, dénonce le “bradage des grades ” dans la réserve et formule des propositions concrètes comme la création de grades spécifiques ou d’insignes pour distinguer les réservistes spécialistes – comme Alexandre Benalla  – des autres réservistes. L’association qui s’implique de plus en plus dans la défense des réservistes s’interroge aussi sur l’utilité des  grades dans la réserve citoyenne.

Lire aussi sur L’Essor : Affaire Benalla : “Arrêtez le piston et les passe-droits” lance le secrétaire général de l’UNPRG

Peu importe les justifications de sa nomination au grade de lieutenant-colonel de la réserve opérationnelle en tant que spécialiste. Il y aura un avant et un après Alexandre Benalla dans la Gendarme-rie. Et spécialement dans la réserve où le sujet des grades et de l’avancement est central.

L’UNPRG qui compte dans ses rangs de nombreux réservistes parmi ses 30000 membres, a des propositions à formuler afin de mettre un terme à ce bradage des grades dans la réserve opérationnelle comme dans la réserve citoyenne.

Les grades ne sont pas de simples “code-barres” destinées à positionner des civils déguisés en militaire, mais correspondent à des fonctions et surtout à des responsabilités de commandement et d’encadrement.
Concernant la réserve opérationnelle, l’UNPRG va demander une modification des règles de passage dans le corps des officiers pour les sous-officiers supérieurs issus de l’arme. Comment accepter qu’un major totalisant 35 an de service, soit promu sous-lieutenant, et non lieutenant comme dans l’active? L’UNPRG estime aussi nécessaire que les officiers issus des autres armées soient “bleuis” avec une formation “Gendarmerie” dès leur admission dans l’Arme afin d’être crédibles et opérationnels rapidement.

Concernant les réservistes spécialistes, qui apportent pour la plupart des compétences rares inexis-tantes dans l’Arme, linguistes; ingénieurs, l’UNPRG estime nécessaire de les choisir sur des critères uniquement professionnels et non pour des raisons de lobbying, de copinage ou pour plaire comme à ce secrétaire d’Etat nommé en catimini colonel à 31 ans peu après son entrée au gouvernement. (*)
Il serait judicieux de ne plus leur conférer un grade existant mais de réfléchir avec le ministère des armées et les instances de concertation à la création d’un galon spécifique avec différents niveaux et échelons de solde ou un insigne distinctif. Vu que leur grade leur est conféré à titre provisoire et qu’il ne donne pas droit à commandement, il n’a aucune utilité, si ce n’est de semer la confusion parmi le personnel d’active.

Les grades dans la réserve citoyenne sont aussi un sujet qui n’est pas mineur. Si personne ne doute du rôle important de la réserve citoyenne dans le lien armées nation, l’octroi de grades identiques à l’active et à la réserve opérationnelle se discute, tout comme le port de la tenue.

Trop de dérives ont été constatées ici et là dans l’intronisation de réservistes citoyens. Des animateurs de télévision, des journalistes, dont l’un a été intronisé en grande tenue et qui a même bénéficié d’une escorte de motocyclistes, des élus, des chefs d’entreprise qui n’ont aucun lien avec la Gendarmerie, et qui ne conduisent aucune action, etc. L’armée de terre a failli se ridiculiser en recrutant l’inénarrable Jean-Vincent Placé comme lieutenant-colonel d’un régiment des forces spéciales. Evitons à la Gendarmerie d’en faire autant. Le “très beau galon de gendarme ” comme on dit lors des baptêmes de promotion dans les écoles ne doit pas être bradé.

Henri MARTINEZ, Président national de l’Union Nationale des Personnels et Retraités de la Gendarmerie

(*) Sébastien Lecornu, secrétaire d’état à la transition écologique

Lire aussi sur L’EssorAlexandre Benalla, un réserviste opérationnel passé de brigadier à lieutenant-colonel : explications (actualisé avec note de la direction aux réservistes)

 

Exit mobile version