jeudi 12 décembre 2019
Accueil / A la une / L’OCLDI boucle quatre belles affaires en quatre semaines
Distributeur automatique de billets (DAB) entièrement brisé. Crédit : Gendarmerie.
Distributeur automatique de billets (DAB) entièrement brisé. Crédit : Gendarmerie.

L’OCLDI boucle quatre belles affaires en quatre semaines

Quel est le point commun entre un Caterpillar,  une parfumerie, une Mercedes et un distributeur automatique de billets ?

Ce sont toutes des cibles de choix visées par des groupes criminels organisés et itinérants qui viennent d’être démantelés par la Gendarmerie.

Après des mois d’enquêtes, orchestrées par l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI),  les gendarmes ont arrêté au total une trentaine de malfaiteurs, saisissant véhicules, marchandises volés et numéraire lors de ces quatre opérations distinctes en quatre semaines.

     Trafic international d’engins de chantier

26 septembre 2016, 01h55. L’OCLDI et la section de recherches (SR) de Grenoble, appuyés par des gendarmes du groupement de l’Aveyron, interpellent un malfaiteur volant un Caterpillar (gros engin de chantier d’une valeur de 300.000 euros) dans une carrière à Alayrac (Aveyron).

Un caterpillar modèle 972H. Crédit : Gendarmerie.
Un caterpillar modèle 972H. Crédit : Gendarmerie.

Les gendarmes de la division du renseignement criminel et ceux de la division d’investigation de l’OCLDI, agissant dans le cadre d’une commission rogatoire du tribunal de Grenoble en mai 2016, avaient identifié, dès octobre 2015, 14 vols d’engins de chantier. Ces délits étaient commis dans des carrières isolées de dix départements (Côte d’Or, Aube, Yonne, Seine-et-Marne, Isère, Hautes-Alpes, Drôme, Lozère, Tarn-et-Garonne, Puy-de-Dôme).

Les engins volés (préjudice de 2 millions d’euros) étaient embarqués sur des remorques, puis acheminées par la route vers le port espagnol de Valence d’où les engins étaient expédiés par voie maritime en Afrique et en Amérique du sud. Un engin Caterpillar, volé à Araules (Haute-Loire) le 17 septembre, a d’ailleurs été découvert par la police espagnole sur le port de Valence au moment où il devait être embarqué.

Cambriolages en série

10 octobre 2016, 06h00. Onze hommes et femmes, cambrioleurs ou receleurs, sont arrêtés par 150 gendarmes lors d’une opération simultanée visant des camps de la communauté des gens du voyage dans les Yvelines, l’Eure, l’Essonne et l’Oise. Il leur est reproché 113 cambriolages de parfumeries, de magasins d’électroménager et des vols de véhicules, commis dans la nuit, dans les régions Centre, Haute-Normandie et Ile-de-France depuis décembre 2015.

L’OCLDI a mis en place en avril 2016 une cellule d’enquête avec des gendarmes des SR d’Orléans, Rouen, Versailles et des groupements de l’Eure, de l’Eure-et-Loir et des Yvelines,  et des hélicoptères de la section aérienne de la Gendarmerie de Vélizy-Villacoublay.

Lors du coup de filet, les gendarmes saisissent 22.000 euros en liquide,  trois véhicules volés, des systèmes de démarrage électroniques de voitures et de nombreux appareils multimédia et électroménagers volés.

Trafic franco-allemand de grosses cylindrées

11 octobre 2016, 06h00. Une vaste opération de police judiciaire (SR  de Lille), appuyée par des gendarmes des groupements du Nord, du Pas-de-Calais, de la Moselle, du groupe d’intervention régional (GIR)  du Nord et du peloton d’intervention de l’EGM de Pithiviers (Loiret), est lancée.

Mercedes (photo d'illustration). Crédit : Gendarmerie.
Mercedes (photo d’illustration). Crédit : Gendarmerie.

Onze malfaiteurs, originaires de l’ex-Yougoslavie (Monténégro, Serbie),  soupçonnés de 57 vols de véhicules de grosses cylindrées au domicile des victimes de la région Nord-Pas-de-Calais, sont arrêtés en région lilloise et en Moselle.

Simultanément, la police allemande intercepte 13 receleurs à Cologne et à Hambourg avec le concours de l’OCLDI et d’Europol.

Les véhicules volés étaient acheminés en Allemagne, via la Belgique, puis pourvus de faux papiers et revendus.

Lors des perquisitions, les gendarmes mettent la main sur 7 véhicules, 6.300 euros en liquide et des faux documents. Les policiers allemands découvrent des documents administratifs, des plaques d’immatriculation vierges, des véhicules haut de gamme et une officine de faussaire de cartes bancaires et de documents d’identité. La justice allemande entame une procédure de saisie d’une maison au Monténégro évaluée à 60.000 euros.

Attaques de DAB à l’explosif gazeux

18 octobre 2016, 07h00. Neuf hommes et femmes de la communauté des gens du voyage, sédentarisés dans l’est de la France, soupçonnés d’une dizaine d’attaques de distributeurs automatique de billets (DAB) à l’explosif et commis en bande organisée, sont interpellés. Les gendarmes des SR de Besançon, Dijon et Reims, appuyés par des gendarmes de six groupements (Aisne, Côte-d’Or, Haute-Marne, Marne, Oise, Jura) ont participé à l’opération, sous l’égide de l’OCLDI.

Les DAB, visés dans les régions Bourgogne, Champagne-Ardennes et Franche-Comté, étaient éventrés par un mélange d’oxygène et d’acétylène, introduits dans la façade et détonants à l’aide d’une étincelle.

Distributeur automatique de billets complètement détruit à l'explosif. Crédit : Gendarmerie.
Un bâtiment abritant un distributeur automatique de billets détruit à l’explosif. Crédit : Gendarmerie.

Une première équipe du même type avait été démantelée en novembre 2015. Les attaques de DAB à l’explosif gazeux sont commis par des équipes à tiroirs, agissant à bord de véhicules volés qui font des raids de nuit de plusieurs centaines de km depuis leur camp de base. Les véhicules utilisés sont ensuite détruits.

Ce type de délit est apparu au début des années 2010 en France. En novembre 2013, l’OCLDI avait démantelé en 48 heures deux équipes qui avaient commis une quarantaine d’attaques de DAB à l’explosif gazeux.

Les neuf malfaiteurs interpellés le 18 octobre sont également soupçonnés du vol et de la destruction de 10 véhicules et de trois attaques de commerces. Le préjudice total est estimé à plus de 800.000 euros.

Il y a 58.000 DAB en France, contenant des dizaines de milliers à des centaines de milliers d’euros. La grande majorité des DAB sont équipés de dispositifs de maculage d’encre des billets lorsque des secousses ou des explosions surviennent. Le préjudice comprend également la destruction partielle du bâtiment abritant les DAB mais aussi des bâtiments attenants.

Créé en 2004, l’OCLDI est l’héritier de la Cellule interministérielle de lutte contre la délinquance itinérante (Cildi). Implanté au Fort de Montrouge à Arcueil (Val-de-Marne), il est rattaché à la sous-direction de la police judiciaire de la DGGN. Commandée par le colonel Bernard Thibaud, l’OCLDI compte à ce jour 56 enquêteurs (54 gendarmes et 2 policiers).

Pierre-Marie GIRAUD

A voir également

La Mercedes bleue du chauffard a été confisquée (Crédit photo: Gendarmerie de la Drôme).

Dans la Drôme, un chauffard fuit les gendarmes à 240km/h avant de tomber en panne d’essence

Un chauffard, au volant d’une puissante Mercedes, a semé les gendarmes à 240km/h. Mais il est tombé en panne d’essence 60 kilomètres plus loin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *