vendredi 27 novembre 2020
Accueil / A la Une / Libération du légionnaire soupçonné de meurtre en Guyane
Ile du Salut
La principale Ile du Salut (Photo D.C/L'Essor)

Libération du légionnaire soupçonné de meurtre en Guyane

Le militaire français de la Légion étrangère, soupçonné d’avoir tué un orpailleur brésilien le 22 septembre lors d’une opération en Guyane, a été libéré et assigné à résidence.

Selon les Informations de L’Essor, ce légionnaire de 32 ans, est un adjudant d’origine népalaise. La Légion étrangère compte quelque 150 nationalités, dont des Népalais. Ceux-ci sont plus connus sous le nom de Gurkhas, ces fameux soldats qui servent depuis deux siècles dans l’armée britannique. Ils ont la réputation d’être des soldats rustiques, endurants et courageux.

Bracelet électronique

Le meurtrier présumé devra porter un bracelet électronique et résider sur l’Ile Saint-Joseph. C’est l’un des trois îlots de l’archipel des îles du Salut, territoire de l’ex-bagne du Guyane, au large de Kourou. Le 3e régiment étranger d’infanterie (REI), auquel appartient le légionnaire, entretient un poste sur cette île Saint Joseph. Sa première mission est la protection du centre spatial, situé à Kourou, où se trouve son camp principal.

Lire aussi sur L’Essor: Guyane : les sites d’or clandestins ont doublé en 2017

Ce militaire avait été mis en examen le 25 septembre pour “violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner”, et placé en détention provisoire. Trois jours plus tôt au cours d’une opération Harpie de lutte contre l’orpaillage illégal dans la forêt guyanaise à Camopi (sud-est), il avait tiré et tué un orpailleur brésilien qui l’avait, selon lui, menacé avec une machette. L’enquête a été menée par la section de recherches de Cayenne.

PMG

Crowdfunding campaign banner

3 Commentaires

  1. F.

    Salut Camarades Gendarmes,

    sauf “PMG”.

    J’avoue ne pas vraiment connaître votre site et votre style habituelle mais là vous approchez (voir…) Closer et consorts…
    Dans le prochain numéro du feuilleton vous publierez les photos EXCLUS du légios avec sa chérie et gosses sur les plages de Kourou prises il y a quelques mois??

    Je peux comprendre, vu notre collaboration en Guyane “profonde” et l’incident particulier avec les ESI qui pourrait arriver à beaucoup; que vous suivez cet affaire avec interet.
    Mais une certaine décence s’impose.

    Merci.
    Peut-être à la prochaine à ceux qui y sont déployés.

  2. Gwendal

    Bonjour
    pour moi si cet adjudant a tiré c’est qu’il avait une bonne raison de le faire car chez nous a la Légion étrangère les adjudants ne sont pas des têtes en l’air – mais je ne suis pas le seul a le penser bien souvent les voyous on plus de considérations que ceux chargés de faire respecter la Loi et en plus si c’est un Légionnaire Haros sur lui si vous en connaissez demandez leur ce qu’ils pensent de l’intervention de ces Légionnaires a Kolwezi et ailleurs de leur accueil comme Aden également
    Legio patria nostra

  3. Carlo

    C’est un Adjudant de la Légion Étrangère, parce que a la Légion quand un dit un Légionnaire c’est qu’il na aucun grade il est 2éme classe, donc modifier l’article, et de deux j’ai servis 23 ans a la Légion Étrangère terminer Adjudant Chef, 2 séjours en Guyane, 1974-1976 et 1985-1987, et je suis contre a ces missions de police qui ne concernent en rien le métier de Légionnaire. Et L’adjudant ils c’est défendu, point barre, que sont devenu les autres orpailleurs ? En Prison ou relâcher?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.