lundi 14 octobre 2019
Accueil / A la une / Rénovation de la caserne Delpal à Satory : l’appel d’offres est lancé

Rénovation de la caserne Delpal à Satory : l’appel d’offres est lancé

Logements du quartier Delpal à Versailles Satory

La promesse de début d’année avance. La caserne Delpal de Satory, près de Versailles (1.500 logements et 5.000 occupants), va être rénovée à partir de la fin d’année 2019, avait indiqué en janvier à L’Essor le major général, le général de corps d’armée Christian Rodriguez. Ce chantier avance : un appel d’offres pour la maîtrise d’œuvre des travaux, estimée à 840.000 euros, vient d’être lancé, ce lundi 9 juillet.

Lire aussi sur L’Essor : Collomb annonce un plan de rénovation et de sécurisation des casernes de gendarmerie

Le site de Delpal, la plus grande caserne de Gendarmerie de l’Île-de-France, est aujourd’hui le symbole du mal-logement pour des milliers de gendarmes du groupement blindé de Gendarmerie mobile et du GIGN. La maîtrise d’œuvre de cet appel d’offres, qui court jusqu’au 31 juillet, couvrira pour 374 logements un large périmètre, traduction des efforts indispensables à mener pour rénover ces habitations.

Le périmètre retenu est en effet relatif à la mise en sécurité des installations gaz, la mise aux normes électriques, le remplacement des menuiseries, la réhabilitation des pièces humides, la remise en peinture des communs, la sécurisation partielle du site, le traitement des enrobés dégradés des voiries, la reprise ponctuelle des couvertures, l’isolation complète des combles, et le recouvrement de l’amiante.

Gabriel Thierry

A voir également

Le port autonome de Papeete sur l'île de Tahiti (Ph: Rbouissou/CC BY-SA 3.0)

Panne de courant à Tahiti: les gendarmes sur le pont

Une panne de courant a touché Tahiti, la principale île de la Polynésie française. Gendarmes et policiers ont dû gérer la circulation, faute de feux tricolores

Un commentaire

  1. flashlook

    de dieu rénovation de la caserne DELPAL ce n’ était pas un ” luxe” perso j avais eu l impression quand je suis arrivé la 1ere fois et découvert les lieux de revenir 100 ans en arrière ,, quelle angoisse quel coup au moral pour le ” langu docien ” que je suis j ai eu la crainte de vieillir dans ces bâtiments briquetés tristes a mourir ou l on pouvait percevoir les vieux gendarmes aigris a vivre en ce casernement !!
    dans ces bâtiments austères vieillots séculaires ou les années avaient fait leurs œuvres de sape et qui avaient vu passer tant de générations de gendarmes qui ne pensaient qu a une chose faire comme maitre GYMS “”””” se tirer ailleurs “”” ,,,,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *