mercredi 12 mai 2021
Accueil / A la Une / Les vendanges sous haute surveillance en Côte d’Or et en Champagne (Diaporama)

Les vendanges sous haute surveillance en Côte d’Or et en Champagne (Diaporama)

L’Essor a accompagné une patrouille de la brigade de Gevrey-Chambertin et du PSIG de Dijon, dans le vignoble à la rencontre des viticulteurs et des vendangeurs.
Le plan Bourgogne signé en 2017 entre la région de gendarmerie de Bourgogne-Franche-Comté et les organisations professionnelles et syndicales du monde viticole prévoit un partenariat pour plus de sécurité basé sur un échanges d’informations qui permet de mieux cibler l’action de la gendarmerie dans le vignoble.
Dans ce cadre, des patrouilles sont mise en place pour une action coordonnée sur les compagnies de Dijon et Beaune depuis le 27 août, date de début des vendanges dans la côte dé Beaune et jusqu’au 16 septembre date de fin des vendanges dans la côte de Nuits.
De jour comme de nuit, les patrouilles des brigades parcourent les vignobles pour sensibiliser les viticulteurs aux risques de vol de récolte et de matériel. Bien souvent, les vendangeurs laissent les clés sur leurs véhicules stationnés en bas des parcelles.

Des patrouilles en motos tout-terrain

Les unités territoriales ne travaillent pas seules et reçoivent le renforts des unités de l’EDSR qui font des contrôles routiers et par le PSIG de Dijon qui effectue des patrouilles en motos tout-terrain de jour et des patrouilles en véhicule de nuit.
 Cécile Tremblay, propriétaire du domaine éponyme à Morey-Saint-Denis, se dit : “… ravie de voir les gendarmes dans les vignes, ça donne un sentiment de sécurité qui vient compléter notre vigilance notamment au moment des vendanges. Leur présence préventive nous permet aussi d’avoir des conseils de sécurité dans des domaines où nous sommes parfois négligents, comme le fait de laisser nos véhicules avec les clés dessus”.
Les surveillances ont permis pour l’instant de garantir un certains calme dans le vignoble et cette année il n’y a eu aucun vol de ..récolté.
JF Cortot
En champagne aussi!
Le vignoble champenois couvre 33580 hectares, dont 23998 dans le département de la Marne et 7106 dans l’Aube. La campagne des vendanges entraîne comme chaque année dans ces départements un afflux de travailleurs saisonniers. Période sensible dans le domaine de l’ordre public, de la lutte contre la délinquance et la sécurité routière, la Gendarmerie renforce ses dispositifs de surveillance générale et de contrôle des flux en mobilisant les unités des groupements de l’Aube et de la Marne, renforcées, selon les secteurs, par deux escouades de la cavalerie de la Garde Républicaine, des détachements de gendarmes mobiles et de réservistes opérationnels.
Rencontre avec la Garde républicaine dans les vignes : sujet de France Bleu Champagne

 

Les motos = personnels Psig
Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. thibault

    les gendarmes sont vraiment corvéables à merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.