jeudi 12 décembre 2019
Accueil / A la une / Les véhicules saisis, une manne pour les gendarmes
Des véhicules saisis par les gendarmes dont une Ferrari Modena, Maserati Quattroporte, Mercedes Classe A 45 AMG, et autre voitures ou motos de sport (Illustration/Gendarmerie nationale).

Les véhicules saisis, une manne pour les gendarmes

Le major général Christian Rodriguez (Crédit photo: capture d'écran Sénat).
Le major général Christian Rodriguez (Crédit photo: capture d’écran Sénat).

C’est un chiffre étonnant dévoilé par le major général de la Gendarmerie Christian Rodriguez devant le Sénat, ce mercredi 19 septembre. Dans la Gendarmerie, 1.150 véhicules saisis tournent au profit des unités. Mine de rien, ces automobiles, qui représentent environ 5% du parc de la l’Arme, constituent un vrai coup de pouce pour les militaires.

La Gendarmerie possède environ 31.500 véhicules, selon les chiffres communiqués à la commission d’enquête sur l’état des forces de sécurité intérieure par le ministère de l’Intérieur. Cette flotte flirte dangereusement avec la limite d’âge. Alors que les critères cumulatifs de réforme sont une ancienneté de huit ans et de 200.000 kilomètres, l’ancienneté moyenne est de 7,2 ans, un chiffre cependant en nette baisse – il était de 8,4 ans au début de l’année.

Dans ce contexte, les véhicules saisis utilisés par les gendarmes ont tout d’une aubaine. Ils espèrent même en avoir encore davantage. “Ce sont des véhicules que nous n’entretenons pas, explique Christian Rodriguez. Une fois que le véhicule a les pneus lisses, pour faire court, on en change.” Le maintien en condition d’une flotte disparate engendrerait en effet d’importants surcoûts.

Le parc automobile de la Gendarmerie (Infographie Sénat).
Le parc automobile de la Gendarmerie (Infographie Sénat).

En février 2018, l’office central pour la répression de la grande délinquance financière avait annoncé la saisie de 540,2 millions d’euros d’avoirs criminels. Les véhicules (5.488) représentaient 10,2% de la valeur de l’ensemble.

Lire aussi sur L’Essor : Avoirs criminels : “Le crime et la délinquance ne doivent pas payer”

L’objectif final des gendarmes, comme pour les policiers, reste toutefois de garantir un maintien en condition opérationnelle de 4 à 5 ans. “Les 3.000 véhicules remplacés annuellement permettent tout au plus de maintenir l’état de la flotte, sans pour autant la rajeunir”, avait résumé le directeur général Richard Lizurey en mars 2018, devant le Sénat. Les deux inspections générales sont en train de plancher pour résoudre cet épineux problème, crucial pour la Gendarmerie. Impossible de travailler en unité sans voiture.

Gabriel Thierry

A voir également

Photo d'illustration (Crédit photo: MG/L'Essor).

Retraites : Edouard Philippe conforte l’exception des gendarmes

En matière de retraites, les gendarmes devraient conserver ″leurs dérogations″. C’est ce qu’a réaffirmé Edouard Philippe, le Premier ministre.

2 Commentaires

  1. flashlook

    mais que deviennent ces grosses cylindrées saisies ,,,, ,? PEUT ON avoir des exemples de ce millier de vehicules ou passent t elles ,,?

  2. flashlook

    Des véhicules saisis par les gendarmes dont une Ferrari Modena, Maserati Quattroporte, Mercedes Classe A 45 AMG, et autre voitures ou motos de sport ).

    idée : et si on proposait de mettre ces véhicules saisis et de les affecter dans des BT, qui se trainent en kangoo poussifs çà changerait l’image du pandore à cheval dans nos campagnes, une « Panamera » «  badgée » Gendarmerie, les djeun’s de banlieues en scoot prendraient un coup de kalgon là !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *