vendredi 13 septembre 2019
Accueil / A la une / Les sections de recherches de Bretagne et de Nantes font tomber un réseau de prostitution
Les sections de recherches de Bretagne et Nantes, aidées par les polices allemandes et roumaines, viennent de viser un réseau soupçonné de traite d'êtres humains (Crédit photo: DR).
Les sections de recherches de Bretagne et Nantes, aidées par les polices allemandes et roumaines, viennent de viser un réseau soupçonné de traite d'êtres humains (Crédit photo: DR).

Les sections de recherches de Bretagne et de Nantes font tomber un réseau de prostitution

Les sections de recherches de Bretagne et de Nantes viennent de boucler une belle affaire de lutte contre la prostitution. Ce vendredi 14 juin, cinq personnes ont été mises en examen dans ce dossier suivi par la juridiction interrégionale spécialisée de Rennes.

Les 150 gendarmes mobilisés dans cette affaire n’étaient pas seuls. Le groupe d’intervention régional, Eurojust, Europol, et des forces de police allemandes et roumaines étaient également sur le pont. Ensemble, ils ont arrêté en tout quinze personnes en France et à l’étranger. Elles sont en effet soupçonnées en effet de participer à une organisation de traite d’êtres humains. Le réseau livrait à la prostitution des femmes, recrutées par des beaux parleurs, dans les rues de Nantes et de Rennes.

Lire aussi sur L’Essor: A Rennes, ce maréchal des logis-chef arrête les voitures sur la rocade pour sauver un désespéré (série de Noël)

Après enquête, l’activité du groupe est évaluée à environ un million d’euros sur les trois dernières années. Une somme considérable réinvestie ensuite dans l’immobilier et l’achat de véhicules de luxe en Roumaine. Le réseau démantelé avait attiré l’attention des gendarmes en novembre dernier. Des enquêteurs avaient assisté à une transaction. Les militaires ont ensuite mené un travail de surveillance pour identifier la filière. En mars dernier, une équipe commune d’enquête a ainsi été mise en place qui a mené un travail d’investigation “complexe“. Une  coopération internationale de ce type est, précise-t-on chez les enquêteurs, relativement rare.

G.T.

A voir également

Prise de commandement Plays

Le général Jacques Plays officiellement à la tête de la région Occitanie

Le général de division Jacques Plays est le nouveau chef des  8000 gendarmes d'Occitanie depuis le mois d'août. Il succède au général Bernard Clouzot, nommé à la Direction générale chargé du retour d'expérience

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *