dimanche 27 septembre 2020
Accueil / A la Une / Les résultats des gendarmes au premier tour des élections municipales de mars 2020
Pour l’ensemble du département de la Charente-Maritime, ce sont 200 gendarmes qui ont été mobilisés pour ce week-end d’élection. (Photo R.G/L'Essor).
Photo d'illustration (R.G/L'Essor).

Les résultats des gendarmes au premier tour des élections municipales de mars 2020

Au lendemain d’un premier tour des élections municipales marqué par une très forte abstention, la faute à la crise du coronavirus, voici les résultats des gendarmes engagés dans ce scrutin. Le flou règne toujours à propos de cette élection, qui pourrait être reportée ou annulée en raison de la crise de l’épidémie du covid-19.

Lire aussi: Ces gendarmes qui s’engagent dans les élections municipales

Les gendarmes gagnants au soir du premier tour des élections municipales

Le général d'armée Richard Lizurey (au centre) a fait son adieu aux armes mardi 15 octobre dans la cour d'honneur des Invalides à Paris (Ph: M.GUYOT/ESSOR)
Le général d’armée Richard Lizurey (Ph: M.GUYOT/ESSOR)

A Nevers, le maire sortant (LREM) Denis Thuriot est réélu avec 51% des voix. Le général de brigade Claude Loron est sur sa liste. A Chartres, le maire divers droite Jean-Pierre Gorges est réélu avec 50,3% des voix. Il compte sur sa liste l’ancien patron des gendarmes Richard Lizurey.

Le général de corps d’armée Jacques Grandchamp (divers droite) est lui élu maire de Publier-Amphion (Haute-Savoie) avec 57% des voix. A Lourmais, en Ille-et-Vilaine, François Bordin obtient 54% des voix. Dans l’Isère, le lieutenant-colonel (ER) Laurent Iltis remporte la mairie de Pact avec 91% des voix. Philippe Renaud, candidat divers droite, s’empare de Nogent-le-Roi (Eure-et-Loir) avec 60% des voix. Enfin dans la Sarthe les électeurs ont amené l’ancien gendarme Dominique Flament  à la tête de la mairie de Vibraye.

Au Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine), le maire LR Philippe Pemezec est élu avec 72% des voix. Il était soutenu par le sous-officier Alban Larrègle et le général de division (2S) Jacques Vire. Présent sur la liste de Guy Llobet, élu maire de Collioure (Pyrénées-Orientales), Etienne Sesmat siégera au conseil municipal. Dans l’Hérault, la liste de Stéphane Champay au Crès est élue avec le soutien du major (R) Jean-François Pruvot.

En ballottage favorable

Le général Roland Gilles, ancien directeur général de la Gendarmerie. (Crédit/M. GUYOT/ESSOR).
Le général Roland Gilles, ancien directeur général de la Gendarmerie. (Crédit/M. GUYOT/ESSOR).

Le général de division (2S) Nicolas Geraud est en tête à Rabastens, avec 34,5% des voix devant Sarah Campredon (31% des voix). A Albi, la listée Stéphanie Guiraud-Chaumeil (divers centre), est en tête avec 39% des voix. Le général d’armée (2S) Roland Gilles est sur sa liste. De même à Rochefort la liste d’Hervé Blanché (soutenu par le général de corps d’armée 2S Alain Giorgis) fait le plein avec 44,5% des voix.

A Saint-Malo, la liste divers droite de Gilles Lurton, soutenue par le général de division (2S) Jean-Luc Favier emporte 47% des suffrages, loin devant les 4% obtenus par le colonel (ER) Philippe Miailhes (RN).

En ballottage défavorable

Paris, le 11 septembre 2017, le général d'armée David Galtier, inspecteur général des armées-Gendarmerie (Igag), dans son bureau de la rue de la Banque. (M. GUYOT/ESSOR)
David Galtier, en 2017 (M. GUYOT/ESSOR)

A Marseille, le général (2S) David Galtier (LR) est en ballotage défavorable avec 18% des voix face au candidat RN Stéphane Ravier (33,5% des voix). Malgré une campagne satisfaisante, l’officier général n’ignorait pas, à quelques jours de l’échéance, la difficulté de la tâche. A Quiberon, la liste soutenue par le général de brigade (2S) Michel Coat fini troisième avec 18% des voix.

Le capitaine (ER) Jean-François Charrat, de l’association professionnelle nationale de militaires Gendarmes et citoyens, candidat à La Verdière (Var), recueille lui 27% des suffrages, en troisième position. Enfin, le lieutenant-colonel (ER) Jean-Marc Menichini recueille 18,6% à Signes (Var), en troisième position.

Les gendarmes battus au soir du premier tour des élections municipales

Le colonel Benoit Kandel part à l’assaut de la mairie de Nice (Photo DR)

Le candidat d’union de la gauche bat à Vierzon Christophe Doré, tête de liste sans étiquette. Le gendarme recueille toutefois 39% des voix exprimées. A Nice, le colonel (ER) Benoît Kandel, candidat de la droite et des indépendants obtient 7% des voix. Jean-Paul Neu, à Lambach (Moselle), ne recueille que 35,5% des voix. Christian Brémond, à Teurthéville-Bocage dans la Manche, obtient lui 25% des voix.

Le capitaine (ER) Pascal Monchaux obtient de son côté 20% des voix à Saujon (Charente-Maritime). Enfin, soutenus par le RN, le lieutenant-colonel (ER) Jean-Michel Cadenas recueille 6% des voix à Laval, et le maréchal des logis-chef (ER) Stéphane Vincent 8% à Palavas-les-Flots.

Crowdfunding campaign banner

3 Commentaires

  1. LANDREAU

    Le major LANDREAU (er) élu au premier tour sur la liste de Bernard DESTROST a CUGES LES PINS.

  2. LE CALVE

    BOUTERVILLIERS 91 Major (ER) LE CALVÉ, Alexis + 89% en 2014 +89% en 2020, score inchangé.

  3. GRAS

    Bonjour
    Lieutenant-colonel (er) Jean-Francois GRAS élu au premier tour à Larringes 74500 sur la liste du maire sortant Jean-Rene BOURON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *