vendredi 25 septembre 2020
Accueil / A la Une / Les mouvements dans les unités de Gendarmerie d’Auvergne-Rhône-Alpes pour l’été 2020 (actualisé)
Le Mont-Blanc, en Auvergne-Rhône-Alpes (Crédit photo: Iggyshot / Flickr).
Le Mont-Blanc, en Auvergne-Rhône-Alpes (Crédit photo: Iggyshoot / Flickr).

Les mouvements dans les unités de Gendarmerie d’Auvergne-Rhône-Alpes pour l’été 2020 (actualisé)

Retrouvez sur cette page les mouvements à la tête des unités de Gendarmerie d’Auvergne-Rhône-Alpes annoncés pour l’été 2020. Vous pouvez nous signaler des changements de commandement sur le mail de notre rédaction, redactionweb@lessor.org.

Lire aussi: GIGN, Police judiciaire, offices: les nouveaux patrons des gendarmes attendus pour cet été (actualisé)

Du mouvement tout d’abord au niveau régional. Le général de corps d’armée Philippe Guimbert, s’apprête à céder sa place à la tête de la région de gendarmerie d’Auvergne-Rhône-Alpes. Le général de corps d’armée Laurent Tavel lui succèdera le 1er septembre 2020. Il aura également en charge le commandement de la Gendarmerie pour la zone de Défense et de sécurité Sud-est.

Ardèche

Le colonel Jean-Philippe Vidalo, prend la tête des gendarmes de l’Ardèche. L’officier était jusqu’ici le commandant en second du Crogend. Il remplace le colonel Olivier Coulbeau.

Haute-Loire

Le colonel Maxime Viornery, en poste à la direction générale, devient le commandant du groupement départemental de Haute-Loire. Il succède au colonel Jean-Pierre Rabasté.

Isère

Le général de brigade Yann Trehin, le numéro deux de la région Centre-Val-de-Loire, rejoint Grenoble, aux commandes du groupement de l’Isère. Il succède au colonel Yves Marzin.

Par ailleurs, le colonel Philippe James prend la tête de la section de recherches de Grenoble. Chargé de mission au sein de la direction des opérations et de l’emploi de la direction générale, il succède au colonel Didier Plunian. Avec son homologue savoyarde, la SR de Grenoble avait notamment contribué à l’enquête sur la disparition de la petite Maëlys, débouchant sur le dossier Nordhal Lelandais.

Loire

Le colonel Erwan Henault succède au colonel –et amateur de belles lettres– Pascal Romain. L’officier était en poste jusqu’ici en Bretagne.

Puy-de-Dôme

Nommé commandant du groupement de gendarmerie départementale du Puy-de-Dôme au 1er aout 2020, le général de brigade Éric Marchal remplace ainsi le général Philippe Ott. Ce dernier a en effet quitté la région pour rejoindre Marseille où il est nommé commandant en second de la région Paca. Depuis début juillet, le colonel Patrice Martinez assurait la suppléance en attendant la nomination officielle du remplaçant du général Ott.

Le nouveau patron de la formation administrative auvergnate devient également commandant adjoint de la région de Gendarmerie Auvergne-Rhône-Alpes pour les groupements de l’Allier, du Cantal, de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme.

Lire aussi: Le général Ott, nommé commandant en second de la région Paca

Rhône

Le colonel Benoît Villeminoz arrive dans la capitale des Gaules. L’officier était chargé de mission à la direction des opérations et de l’emploi. Célèbre pour son apparition dans un documentaire sur la sélection au GIGN, il remplace le colonel Thibaut Lagrange à la tête du groupement du Rhône.

Savoie

D’après la mission des hauts potentiels de la Gendarmerie, il devrait également y avoir du changement à la tête du groupement de gendarmerie mobile II/5 de Chambéry. Le successeur du commandant n’a toutefois pas été nommé pour le moment.

[Dernière mise à jour le 04 août 2020]

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *